International
LaVieImmo.com
InternationalInternationaljeudi 10 octobre 2013 à 15h49

La peur d'une bulle refait surface à Dubaï


Les prix devraient encore croître à Dubaï les deux prochaines années
Les prix devraient encore croître à Dubaï les deux prochaines années
Les prix devraient encore croître à Dubaï les deux prochaines années (©Wikimedia Commons)

Après cinq années de crise, l’immobilier rebondit fortement dans la capitale de l’émirat. Au point de faire craindre aux observateurs une nouvelle bulle, rapporte l’AFP. Mais pas spéculative...

(LaVieImmo.com) - « Beaucoup de gens viennent s’installer à Dubaï (...) et je ne suis pas vraiment inquiet au sujet de la spéculation », a expliqué à l’occasion du salon spécialisé Cityscape Ali Lootah, président de Nakheel, groupe de promotion spécialisé dans les projets spectaculaires. Celui-ci a annoncé un nouveau complexe immobilier de front de mer sur des îles artificielles, à l’instar de celui de l’île de Jumeirah, en forme de palmier.

Les prix sur la pente ascendante

Et pour cause, la croissance dans la cité-Etat devrait atteindre les 4,1 % cette année, après des années de crise ayant entraîné une dette de plus de 100 milliards de dollars. Les prix de l’immobilier, orientés à la hausse ces derniers mois, devraient « continuer à croître très rapidement au cours des 12 prochains mois, mais au cours des 24 prochains mois, cette croissance va se ralentir », a déclaré un responsable de Jones Lang Lasalle à l’agence de presse. Tout en restant cependant inférieurs de 20 à 30 % au pic de 2008.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

La banque d’investissement EFG-Hermes a pour sa part relevé des « signes d’une bulle en développement », mais noté que la spéculation a changé de nature par rapport à 2008, relève l’AFP. Les nombreux investissements provenant de pays arabes voisins n’auraient pas de nature spéculative, ceux-ci cherchant plutôt un « havre de paix », que serait devenu Dubaï. Qui plus est, de l’avis de la banque, « la spéculation observée de 2006 à 2008 a été fortement encouragée par un crédit pas cher » alors que celle d’aujourd’hui est le fait d’investisseurs disposant de liquidités importantes, rapporte l’agence de presse.

Il n’empêche que « si les prix continuent à augmenter au rythme actuel, une action doit être entreprise pour empêcher une bulle », a déclaré le chef d’une mission du FMI aux Emirats arabes unis, Harald Finger…

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 15/10/2013 à 15:07 par barcaman

    Nous saoulent avec leur bulle immobilière. Comme en france il est beau l'effondrement du marché. On attend toujours la fameuse baisse de Friggit de 30 à 50% annocée en 2008.

  • 0 Reco 13/10/2013 à 21:32 par Fredb

    Une bulle, oui ...mais pas spéculative! Ou on nous explique en gros que c'est le moment d'acheter et vite, car dans les prochains mois, cette croissance va se ralentir!

    Ma parole, ils ont pris leur cours de comm avec nos pros de l'immo en France!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...