International
LaVieImmo.com
Internationallundi 4 février 2013 à 10h34

La Suisse au bord de la bulle immobilière


Carte des régions à risquesCarte des régions à risques (©UBS)

La banque UBS décrit un marché de plus en plus déséquilibré. Le risque de bulle est au plus fort depuis le début des années 1990.

(LaVieImmo.com) - Le risque de bulle immobilière grandit en Suisse. La banque UBS, qui vient de mettre à jour son indice Swiss Real Estate Bubble Index*, indique que celui-ci « se situe nettement dans la zone à risque, et confirme l’accroissement des déséquilibres sur le marché » résidentiel.

L’indicateur est passé en un trimestre de 1,02 à 1,11, au plus haut depuis le tout début des années 1990. La bulle n’est avérée qu’au-dessus de 2 : un niveau encore éloigné, mais dont l’indice pourrait se rapprocher assez rapidement si la tendance à l’œuvre depuis deux ans venait à se confirmer dans les prochains mois. Pour mémoire, l’indicateur était inférieur à 0,40 au premier semestre 2011.

Accumulation de signes

« La demande de biens immobiliers de la part d’investisseurs reste élevée, les prix des maisons sont de plus en plus découplés des revenus et l’endettement continue à augmenter », décrit, peu engageante, la note d’UBS. La banque constate « l’intérêt ininterrompu des investisseurs pour les biens immobiliers [qui] se reflète dans les très nombreuses demandes de crédit pour des immeubles non destinés à l’usage propre ». Par ailleurs, « les crédits avantageux modifient le rapport des coûts entre l’achat et la location, [faisant] apparaître les biens immobiliers avantageux par rapport aux revenus » contribuant ainsi à « augmenter le taux d’endettement des ménages ».

Sans surprise, les centres économiques de Zurich, Genève et Lausanne comptent toujours parmi les zones identifiées comme les plus risquées, aux côtés des régions touristiques de Davos et du Haut-Simmental-Gessenay, notamment. Les cantons d'Appenzell Rhodes-Intérieures, de Lucerne et le Prättigau font désormais partie des zones sous surveillance.

*UBS Swiss Real Estate Bubble Index, composé de six sous-indices mesurant : le rapport entre les prix de vente et les loyers ; le rapport entre les prix des maisons et les revenus des ménages ; l’évolution du prix des maisons par rapport à l’inflation ; le rapport entre l’endettement hypothécaire et les revenus ; le rapport entre l’activité de construction et le produit intérieur brut (PIB) ; la part des biens immobiliers faisant l’objet d’une demande de financement par des clients UBS et non destinés à leur usage propre

Emmanuel Salbayre - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 05/02/2013 à 22:24 par Patwon

    Vous cherchez dans quel quartier ?

  • 0 Reco 05/02/2013 à 22:24 par Patwon

    @Cassandra: à Marseille, les gens croient au père Noël. Faut savoir que en ce moment ça se négocie très très bien. Faut pas hésiter à baisser de 15/20%.
    Ceux qui refusent la négociation ne vendent pas.

  • 0 Reco 05/02/2013 à 18:35 par antoine

    par contre la frace est sauvé: la fameuse exception Française..... une sorte de village gaulois résistant aux bulles immos mondiales en somme

    ahahha

  • 0 Reco 05/02/2013 à 16:34 par Cassandra

    Bonjour,
    Je n'est pas vue dans votre blog un article sur la feuille de route de Cecile Duflot sur l'immobilier voir http://gouv.tv/3 car je cherche à acheter une maison sur Marseille et malheureusement les prix ne baisse pas. il serait donc interessant d'avoir votre avis la dessus.

  • 0 Reco 05/02/2013 à 14:38 par diassou

    En france comme d'habitude tout va biens
    Ca ce passe toujours chez nos voisin riens ne peut nous arrivé
    Zoroland et la

  • 0 Reco 05/02/2013 à 10:16 par jacques51

    Lavoir la paille dans l’œil de son voisin et ne pas voir une poutre dans le sien

  • 0 Reco 05/02/2013 à 10:10 par Immondice Immo

    La différence vient de ce qu'on appelle le lobbying. Et oui, les journaux sont tenus par des grands groupes qui ont tout interet à ce que l'immo reste haut perché en France....alors qu'en Suisse...
    Regardez sur ce site à qui s'exprime régulièrement! Est-ce qu'il viendrait à l'idée d'interroger Carlos Ghosn pour savoir si c'est le moment d'acheter une voiture???

  • 0 Reco 05/02/2013 à 07:33 par UFFA92

    Étonnant comme il est plus facile de parler d'une bulle immobilière chez nos voisins que de parler d'une bulle immobilière chez nous. Car les raisons invoquées pour la Suisse sont balayées par les professionnels en ce qui concerne la France ! Ces mêmes professionnels qui nous abreuvent avec des articles du genre "les taux n'ont jamais été aussi bas" "c'est le moment d'acheter, le pouvoir d'achat est en hausse" et autres incitations en "oubliant" que les prix n'ont jamais été aussi hauts !

  • 1 Reco 04/02/2013 à 14:47 par Mammouth

    "Euh, vu les indicateurs, assez pertinents, si on admet l'existence d'une bulle en Suisse, on en a une en France, non ? "
    Ben ça alors. On nous aurait menti ?

    Mammouth

  • 0 Reco 04/02/2013 à 11:44 par Pas tout à fait d'accord

    Euh, vu les indicateurs, assez pertinents, si on admet l'existence d'une bulle en Suisse, on en a une en France, non ?
    Un indice inquiétant : "l’intérêt ininterrompu des investisseurs pour les biens immobiliers". En France, au contraire, la part des investisseurs est en chute libre, ce qui est le signe... de l'éclatement de la bulle ! (les rats quittent le navire).

  • 2 Reco 04/02/2013 à 11:43 par etonnant

    quand il se passe la même chose que ce qui est décrit de la note d'UBS dans cet article en France, tout va bien et cela est le signe que c'est le moment de quoi ??? devinez ??? d'acheter bien sur.
    Pour aider ce pauvre pays helvète, je propose que nous leurs envoyons nos "spécialistes" de l'immobilier pour qu'ils puissent leur faire prendre conscience que c'est toujours le moment d'acheter... et en échange, j'aimerais bien que leurs spécialistes immobiliers fassent une étude du marché français... prix décorélés des revenus, endettement immobilier des ménages x2 (en % du revenu) en 10 ans... mais chut... selon les "spécialistes" français, il n'y a pas de bulle immobilière en France à moins que le terme ne soit très grossier en français ou qu'une loi interdise son utilisation.

  • 1 Reco 04/02/2013 à 11:35 par Fred

    Curieux.
    En Suisse, quand « La demande de biens immobiliers de la part d’investisseurs reste élevée, les prix des maisons sont de plus en plus découplés des revenus et l’endettement continue à augmenter », cela conduit à une situation "au bord de la bulle immobilière".
    En France, où le constat est le même, pas du tout (à en croire les professionnels de l"'immobilier).
    Allez comprendre...