International
LaVieImmo.com
InternationalInternationalmardi 21 juillet 2015 à 14h03

La venue du pape fait flamber les prix des meublés touristiques à Philadelphie


Le pape François, en visite en Corée du Sud, en 2014
Le pape François, en visite en Corée du Sud, en 2014
Le pape François, en visite en Corée du Sud, en 2014 (©dr)

Sur les sites de location touristique, les réservations d'appartements dans la ville de Pennsylvanie peuvent monter jusqu'à 10.000 dollars la nuit en septembre. Cause de cette soudaine attraction en ville : la venue du pape François !

10.000 dollars la nuit, qui dit mieux ? A l'approche de la venue du pape, les 26 et 27 septembre, l'AFP constate une envolée des prix des chambres à louer sur les sites de partage de logements à Philly. Et chacun semble vouloir tirer parti de l'événement, qui devrait attirer pas moins de 2 millions de catholiques : étudiants surendettés, propriétaires, locataires cherchant à arrondir leurs fins de mois… Quel que soit leur profil, ils sont des centaines d'habitants à proposer leur logement à louer sur le site Airbnb, selon l'agence de presse.

10 fois plus cher que les tarifs habituels

Ainsi, Eric, 26 ans, étudiant en médecine qui rêve de devenir neurochirurgien, y propose son duplex rénové de trois chambres pour 10.000 dollars la nuit. « C'est une façon sympa et facile de faire beaucoup d'argent », dit ce colocataire à l'AFP, expliquant que le prix habituel pour son quartier est de 1.000 dollars par personne la nuitée. Le petit « plus » de son appartement ? Celui-ci, « situé à deux pâtés de maisons du Centre des conventions où viendra le pape » d'après l'annonce, peut accueillir dix visiteurs.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Selon Airbnb, la liste des logements proposés sur Philadelphie a été multipliée par 10, et les réservations presque multipliées par trois par rapport à la même période de l'an dernier, rapporte l'agence de presse. A noter que la ville américaine ne fait pas partie des métropoles comme Paris, Barcelone, et plus récemment Bruxelles, qui ont durci le ton contre le meublé touristique de courte durée.

Comment éviter les arnaques de l'été sur Airbnb et Leboncoin >>

André Figeard
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...