International
LaVieImmo.com
Internationaljeudi 5 juillet 2012 à 11h24

Le plus haut gratte-ciel d'Europe ouvre ses portes à Londres !


Le London's ShardLe London's Shard (©Paul Wilkinson / Wikimédia)

Le London’s Shard sera inauguré aujourd’hui dans la capitale britannique. Un projet qui, après moult rebondissements, aura finalement vu le jour grâce à l’intervention du Qatar. Pour voir la vidéo, cliquez ici.

(LaVieImmo.com) - Douze ans après la pose de la première pierre, le London’s Shard, une tour de 310 mètres de hauteur, sera inaugurée en grandes pompes aujourd’hui, rapporte l'AFP. Depuis le début de ce gigantesque chantier, le plus haut gratte-ciel d’Europe a gagné autant d’admirateurs que de détracteurs. Il détrône par là la Moscow Capital City Tower, future ex plus haute tour du continent européen, avec ses 302 mètres. Mais on reste toutefois loin de l'objectif de la plus haute tour du monde, en construction en Chine. L’inauguration du building, qui arrive à point nommé pour la capitale, à quelques jours seulement du coup d'envoi des Jeux Olympiques, fera certainement parler d’elle. En effet, dans la ville qui s’apprête à accueillir deux millions de visiteurs supplémentaires à l’occasion de l’évènement sportif, certains grands monuments comme la cathédrale Saint-Paul ou le Parlement, se feront éclipser en faveur du London’s Shard (traduire : « éclat » de Londres).

Des appartements à 62 millions d’euros

Avec sa silhouette audacieuse, ses 95 étages et une terrasse offrant une vue panoramique à 360 degrés, Sellar Property, son constructeur, espère que la tour deviendra une attraction touristique majeure dans la vielle. « Visiter la London’s Shard deviendra aussi important que le passage par le toit de l’Empire State Building à New York », déclare à l’AFP Irvine Sellar, président de l’entreprise. Conçue par Renzo Piano, l’architecte italien du Centre Georges Pompidou à Paris, la tour de verre se situe au sud de la Tamise et en plein cœur d’un projet de rénovation dans le quartier de London Bridge. L’idée du concepteur était en fait de construire une « ville verticale » avec une capacité d’accueil de 12 000 personnes, un hôtel cinq étoiles, des restaurants de luxe, 600 000 m² de bureaux, ainsi que des boutiques. Et pour les plus fortunés, désireux d’habiter sur le toit de l’Europe, dix appartements avec vue imprenable sont également disponibles et à la vente. Leur prix : 50 millions de livres sterling chacun, soit la somme astronomique de 62 millions d’euros !

Le Qatar à la rescousse

Si l’enthousiasme autour du projet semble réunir un certain nombre de personnes, il n’en demeure pas moins que ses détracteurs voient en lui un exemple de rupture sociale. « The Shard est l’exemple parfait de ce qu’est devenu le Londres moderne », a remarqué The Guardian, cité par l’agence de presse française. « Cher, hors-limite et détenu par des investisseurs étrangers. Le London’s Shard révèle le fossé qui ne cesse de se creuser entre les classes à Londres ».

Le projet aura coûté au total 450 millions de livres, soit environ 560 millions d’euros. Il a même frôlé l’arrêt de ses travaux en 2007 lorsque le constructeur s’est heurté à un départ massif des investisseurs. Mais c’est à ce moment là que le Qatar, qui ne connait décidément pas la crise, est entré en jeu pour sauver le chantier en le finançant à hauteur de 95 %. Une occasion que le petit pays du Qatar n’a pas manqué de saisir, et qui lui permet de gonfler son portefeuille de biens londoniens, déjà composé du village olympique et du célèbre grand magasin Harrods.

La vidéo des travaux du London's Shard


Retrouvez toutes les futures tours de la Défense : cliquez ici

Badr Lebnioury - ©2014 LaVieImmo
Commentaires désactivés