International
LaVieImmo.com
InternationalInternationalmardi 11 octobre 2011 à 15h40

Les Anglais préfèrent la France


La France en premier choix des Britanniques pour s'expatrier
La France en premier choix des Britanniques pour s'expatrier
La France en premier choix des Britanniques pour s'expatrier (©dr)

Après les récentes émeutes qui ont balayé le Royaume-Uni, une étude réalisée par Lloyds TSB International Wealth montre que 17 % des britanniques aisés (ayant épargné plus de 290 000 euros) souhaiteraient quitter le territoire. Et la destination qu’ils évoquent le plus souvent pour s’établir est… la France.

(LaVieImmo.com) - De plus en plus de particuliers aisés envisagent de quitter le Royaume-Uni, à cause de l’inflation et de l’augmentation des taxes, mais surtout des émeutes qui ont eu lieu début août? Ainsi, selon l’étude réalisée outre-Manche par Lloyds TSB, 450 000 Britanniques détenant un patrimoine d’au moins 250 000 livres souhaiteraient ainsi s’expatrier dans les deux années à venir. Soit 17 % d'entre eux, comparé aux 14 % de cet avis lors du précédent sondage effectué il y a six mois.

Des émeutes anxiogènes, mais pas seulement

« La peur de la criminalité a augmenté durant cette période, 61 % de ceux qui souhaitent activement partir estiment que la délinquance et les comportements antisociaux sont des raisons de quitter le Royaume-Uni », indique l’étude. Mais la forte taxation et la cherté du coût de la vie sont également des données qui reviennent de plus en plus fréquemment. 42 % des sondés justifient ainsi leur volonté de changer d’air par une imposition croissante, tandis que 52 % sont poussés par l’inflation. Un nombre en augmentation, respectivement de 35 % et 31 % en seulement six mois.

La France en premier choix

Partir, oui, mais pour où ? Selon Lloyds TSB, l’hexagone arrive en première place des destinations qui sont les plus prisées des Britanniques, remportant 21 % d'opinions. Suivi de l’Espagne (15 %) et des Etats-Unis (11 %). Une situation qui, pour flatteuse qu’elle soit pour la France, est avant tout « inquiétante », comme l'estime le directeur du groupe Lloyds TSB International Wealth, Nicholas Boys Smith. « Les gros revenus sont importants pour la fragile économie britannique, étant donné la forte part de recettes d’impôts sur le revenu qu’ils génèrent, mais aussi leur contribution à l’économie à travers leurs dépenses et créations d’emplois », explique le dirigeant.

Pas sûr qu'après l'adoption par le gouvernement français d'un budget particulièrement rigoureux pour 2012, ils soient toujours de cet avis...

Les prix immobiliers au m², ville par ville

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 11/10/2011 à 19:39 par Friand

    Allez les Anglais, viendez à Paris gonfler la belle bulle ;)

  • 0 Reco 11/10/2011 à 16:02 par midève

    Vive les Anglais!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...