International
LaVieImmo.com
InternationalInternationalmercredi 17 juin 2009 à 18h32

Les Britanniques plus optimistes sur les prix de l'immobilier


(LaVieImmo.com) - Près de la moitié des Britanniques attendent un rebond des prix de l’immobilier au cours des douze prochains mois, selon une étude publiée mercredi. Moins d’un tiers anticipent une poursuite de la baisse, contre environ deux sur trois au mois de mars.

« On observe un changement très net dans l’opinion publique concernant l’évolution des prix de l’immobilier », observe la Building Societies Association (BSA), association des sociétés de crédit immobilier, dans sa dernière enquête trimestrielle. Ainsi, 49 % des Britanniques prédisent qu’un rebond aura lieu au cours des douze prochains mois. En moyenne, ils tablent sur une hausse de 1,4 %, contre une baisse de 6,1 % au mois de mars, et un repli de 8,6 % en décembre 2008.

La part des répondants anticipant une baisse des prix est d’ailleurs tombée à 27 %, contre 65 % en mars et 74 % en juin de l’année dernière, tandis que 12 % penche pour une stabilisation. « Il n’est pas exclu que ces réponses aient été influencées par les récentes annonces sur l’évolution des prix », reconnaît la BSA, en référence, notamment, aux derniers baromètres mensuels du groupe de prêt hypothécaire Nationwide et de la banque Halifax. Dévoilées en début de mois, les deux études font état d’une hausse des prix au mois de mai – de 1,2 % pour la première et de 2,6 % pour la seconde. Des chiffres à manier avec précaution. Pour Nitesh Patel, économiste chez Halifax, « il faut prendre garde à ne pas accorder trop de poids aux chiffres d’un seul mois ». D’autant que, comme l’a rappelé quelques jours plus tard Ian Perry, porte-parole de la Royal Institution of Chartered Surveyors (RICS), « le contexte économique restant très incertain, le marché devra passer outre de nombreux obstacles au cours des prochains mois » avant de repartir franchement.

Un point que les Britanniques semblent prendre en compte. Si elles sont 59 % à juger que « le moment est adapté à une acquisition immobilière » contre seulement 27 % en juin 2008, les personnes interrogées par la BSA identifient à 61 % « le manque de sécurité de l’emploi » comme un frein à la réalisation de leur projet. Les sondés citent également « la constitution d’un apport personnel », à 52 %, et « l’accès à un emprunt nécessaire », à 55 %, au rang des obstacles potentiels.

E.S.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...