International
LaVieImmo.com
InternationalInternationallundi 25 juillet 2011 à 17h49

Les prix de l'immobilier embrasent Israël


Une hausse de 55 % des prix de l'immobilier ici, à Tel-Aviv
Une hausse de 55 % des prix de l'immobilier ici, à Tel-Aviv
Une hausse de 55 % des prix de l'immobilier ici, à Tel-Aviv (©Wikimedia)

Depuis une semaine le boulevard Rothschild, l’artère principale de Tel-Aviv, s’est mué en camping. Regroupés sous des tentes, les indignés israéliens sont en colères vis-à-vis de la flambée des prix de l’immobilier, selon Ynetnews.com.

(LaVieImmo.com) - Le « Printemps arabe » continue de se propager sur les rives de la Méditerranée. Le boulevard principal de la capitale israélienne, Tel-Aviv, cristallise depuis une semaine les revendications des indignés qui crient leur mécontentement face à la montée exponentielle des prix de l’immobilier, d’après le site internet de Yedioth Ahronoth, le média le plus prisé du pays. Une augmentation de 55 % en cinq ans des prix des logements dans tout le pays, d'une part, et 70 % de la population qui n'arrive pas à accéder à la propriété, d'autre part, font un terreau fertile pour les revendications. Ainsi, des milliers de tentes ont poussé comme des champignons sur cette artère très fréquentée qu'est le boulevard Rothschild. La majeure partie des protestants est issue de la classe moyenne, comme à Tunis en janvier, au Caire en février, à Madrid en mai…

Quand la foule répond à l’appel…

« En 2011, nous avons fondé l’Etat de la tente, déclare Yotham, qui a été le premier à implanter son habitation de fortune sur le boulevard, selon ynetnews.com. Notre nation a mal et les masses sortent dans la rue. Le gouvernement a échoué de nombreuses fois ». Cette classe moyenne a été rejointe deux jours après par la jeunesse israélienne. Les masses se sont amassées ce week-end dans plusieurs quartiers de Tel-Aviv. Orna Angel, éditorialiste au journal Yedioth Ahronoth, affirme que « Tel-Aviv a besoin d’eux, comme eux ont besoin de Tel-Aviv ».

… les politiques raccrochent

Benjamin Netanyahou, Premier ministre israélien, a « compris » le cri du peuple, et promet « d’éradiquer au bulldozer la bureaucratie » pour amorcer de nouveaux chantiers. Ce n’est pas lui que la population a en ligne de mire, mais les « Tycoon », groupe de financiers qui détient les clés économiques du pays, selon Ynetnews.com.

Maxime Laurent - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 05/08/2011 à 19:09 par Triste verite

    Sur 7 millions et demi d'habitants seul 150.000 ce sont présenter a l'appel de ce mouvement contestataire dont leurs chefs tout comme celui de la confédération ouvrière Albert Henni ne défendent que les intérêts des trusts tels les employés des ports ou de la société d'électricité et co.... qui soutirent d énormes salaires ...
    Un sous ne viendra t a la masse ouvrière mais de nouveaux avantages viendront s'ajouter a cette couche moyenne qui envahit restaurants et aéroports...
    Ne vous fiez pas a leur Bluff si crise sociale oui mais dans leurs belles phrases seule dans l 'intérêts des couches qui dépassent la moyenne ,


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...