International
LaVieImmo.com
InternationalInternationallundi 18 août 2008 à 17h48

Longue période de léthargie en vue pour l'immobilier US


(LaVieImmo.com) - « Il est encore beaucoup trop tôt pour prédire la fin du retournement immobilier américain », estime Scotia Economics dans une étude rendue publique lundi.

Malgré quelques signes encourageants, comme la tendance au ralentissement de la baisse des ventes de logements, aucune amélioration significative n’est envisageable avant plusieurs mois. « Etant donné que la hausse des prix de l’essence et la progression du chômage grèvent le budget des ménages, le potentiel de rebond des ventes est nécessairement limité », observe ainsi Adrienne Warren, économiste chez Scotia. Et de rappeler que le niveau des salaires réels n’a cessé de reculer depuis le mois de novembre, tandis que la confiance des ménages, elle, se maintient à des niveaux historiquement faibles…

La hausse des taux d’intérêt et le durcissement des conditions d’octroi des banques empêchent par ailleurs un grand nombre d’acheteurs potentiels d’accéder au marché. A ce propos, les résultats de la dernière édition du « Senior Loan Officer Opinion Survey »* de la Réserve fédérale américaine ne sont guère encourageants : « une part importante des banques interrogées par la Fed s’attendent à resserrer encore leurs conditions de prêts à l’accession immobilière au cours du second semestre 2008 », reprend Adrienne Warren, « tandis qu’une part moins importante mais néanmoins non négligeable, entend faire de même au premier semestre 2009 ».

Une amélioration… mais pas pour tout de suite

S’ajoutent à cela la progression des stocks de logements invendus et celle, appelée à se poursuivre également, des saisies immobilières… « Un certain nombre de mesures d’évaluation fondamentale indiquent que le prix moyen des logements se rapproche de sa tendance de long terme », indique Adrienne Warren. Si elle estime que la combinaison prix/taux d’intérêt finira, à terme, par soutenir et relancer la demande, l’économiste considère que « le déséquilibre en faveur de l’offre de logements, la fragilité du marché de l’emploi et le resserrement des conditions d’octroi de prêt laissent présager une longue période de léthargie sur le marché immobilier, avec un risque de poursuite de la baisse des prix et de la construction, et des volumes de vente plutôt faibles ».

E.S.

* l’enquête que la Réserve fédérale américaine mène chaque trimestre auprès des banques en vue de cerner l’évolution des critères d’octroi des crédits et la tendance de la demande.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...