International
LaVieImmo.com
InternationalInternationaljeudi 28 novembre 2013 à 16h01

Portugal : L'opération "un visa contre un logement" est un succès


Vue de Lisbonne
Vue de Lisbonne
Vue de Lisbonne (©Jorge Cancela/Wikimedia Commons)

Depuis un peu plus d’un an, le Portugal offre le visa « gold » à tous les investisseurs étrangers qui sont prêts à débourser 500 000 euros dans l’achat d’un bien immobilier. 356 riches particuliers ont sauté le pas, portant le total investi à 222,2 millions d’euros.

(LaVieImmo.com) - Selon l’agence de presse Belga, quelque 356 permis de séjour ont été accordés aux investisseurs grâce à la mesure, mise en place en octobre 2012 pour relancer l’économie. « 279 à des Chinois, 16 à des Russes, dix à des Brésiliens et neuf à des Angolais », précise l’agence de presse, qui indique que figurent également sur la liste des investisseurs vénézuéliens et irakiens. Aujourd’hui, le ministère des Affaires étrangères revendique quelque 222 millions d’euros investis grâce à cette opération.

Rester au Portugal au moins 7 jours par an

Le visa « gold » est offert aux acheteurs pour tout achat d’au moins 500 000 euros, maison ou appartement, et n’est subordonné qu’à un minimum de résidence effective au Portugal de 7 jours dans l’année. Et le sésame « leur permet de circuler librement dans l'espace Schengen, pour des raisons de travail ou de loisirs », rappelle Belga.

Les prix de l’immobilier ont baissé de 30 % depuis la crise de 2009, même si le pays a échappé à la bulle, contrairement à l’Espagne. Quelque 735 000 logements vides y sont recensés.

Prix Immobilier

Les prix au m2 de votre ville

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 29/11/2013 à 10:47 par hé-hé

    et ben voilà ! Qui reclame les 500 000 logements par an en France ? Qu'ils aillent tous au Portugal !

  • 0 Reco 28/11/2013 à 20:32 par locataire

    Petit joueur, nous en France nous avons plus de 2 millions de logements vides et on nous dit qu'il y a pénurie...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...