International
LaVieImmo.com
InternationalInternationalmardi 15 juillet 2008 à 19h03

Pour B. Bernanke, le secteur immobilier américain continue de ralentir


(LaVieImmo.com) - Ben Bernanke a estimé mardi après-midi que la politique monétaire accommodante de la Réserve fédérale américaine avait eu des effets positifs, sans pour autant mettre un terme à la « série de difficultés » qui pèsent sur la première économie mondiale. Au début du second semestre, les Etats-Unis restent notamment soumis aux « tensions sur les marchés financiers », au « ralentissement du marché du travail », à « la hausse des cours du pétrole, des denrées alimentaires ou d’autres produits de base » et… à « la baisse des prix de l’immobilier », a ainsi énuméré le patron de la Fed, lors de sa traditionnelle audition devant la commission bancaires du Sénat.

Concernant plus spécifiquement l’activité du secteur immobilier, Ben Bernanke a estimé qu’elle « continue de ralentir ». Ainsi, si « les ventes dans l’ancien se sont stabilisées cette année, la baisse des ventes de logements neufs s’est poursuivie, tandis que les stocks d’invendus se maintiennent à des niveau élevés », a-t-il constaté. « Les promoteurs ont réagi en réduisant le rythme des mises en chantier ». Conséquence logique de ces ajustements, « les prix de l’immobilier baissent, particulièrement dans les régions où ils avaient le plus progressé au début de la décennie ». Cette baisse a contribué à alimenter la vague de saisies immobilières qui a à son tour, « en grossissant les stocks d’invendus […] accru la pression baissière sur les prix dans certaines zones du pays »…

M. Bernanke, qui a revu ses prévisions de croissance économique à la hausse pour l’exercice en cours*, a terminé son discours en mettant en garde contre la difficulté de trancher entre les risques de dérapage inflationniste et les éléments susceptibles de peser sur le PIB. Parmi ces risques, le président de la Fed a cité « la possibilité d’une hausse des prix de l’énergie, un resserrement des conditions de crédit et une contraction toujours plus forte des marchés de l’immobilier »...

*attendue entre 1 et 1.6% contre une fourchette de 0.3 à 1.2% précédemment

E.S.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...