International
LaVieImmo.com
InternationalInternationallundi 18 août 2008 à 12h51

Prix de l'immobilier : Baisse record pour le Royaume-Uni


(©LVF 2007)

(LaVieImmo.com) - La correction s’accélère sur le marché immobilier britannique. Selon le groupe d’annonces Rightmove.co.uk, les prix, en baisse pour le troisième mois consécutif, ont accusé en août un repli historique de plus de 2%. C’est à Londres, où le marché a longtemps fait de la résistance, que l’ajustement est le plus marqué.

« Les propriétaires qui décident de vendre pendant les vacances d’été ont tendance à se montrer plus motivés », commente Miles Shipside, directeur commercial chez Rightmove. Compte tenu de la frilosité des acheteurs et de la progression des stocks de logements invendus, cette « motivation » ne peut signifier qu’une chose : une révision à la baisse des prétentions des vendeurs. Le prix moyen des appartements et maisons mis en vente depuis le début du mois via le réseau est ainsi tombé à 229 816 livres sterling en août, contre 235 219 livres en juillet. Soit une réduction de plus de 5 000 livres (environ 6 800 euros), ou 2.3%, en un mois. Cette baisse, la plus forte jamais observée à cette époque de l’année, fait suite aux replis de 1.2 et 1.8% respectivement enregistrées en juin et juillet. Les soldes les plus spectaculaires se trouvent à Londres, où le prix moyen des logements, encore en hausse de 0.3% en juillet, a reculé de 21 000 livres sterling (26 600 euros), ou 5.3%, en août. Sur une période de douze mois, les prix sont en baisse de 4.8% à l’échelle nationale et de 3.8% pour la seule ville de Londres.

« Le réajustement rapide de ces trois derniers mois s’explique par le fait que certains vendeurs peuvent se permettre de rester à l’écart du marché, tandis qu’une part plus importante de propriétaires forcés de vendre adoptent une politique de prix plus agressive », poursuit Rightmove. Le nombre de biens mis en vente ce mois-ci est tombé à 106 000, « soit un niveau inférieur de près de 25% à ce qu’on observe généralement à cette période de l’année ».

Pour l’ensemble de l’année, même si le niveau de prix commence à répondre aux contraintes d’accessibilité financière, Miles Shipside prédit un volume de transactions historiquement faible, à son plus bas niveau depuis 1959. Peu convaincu de l’efficacité des mesures de court terme que le gouvernement ou la Banque d’Angleterre seraient susceptibles de mettre en place pour soutenir le marché, il engage les autorités à concentrer leur attention sur les difficultés des ménages à obtenir un crédit immobilier, « les banques n’étant pas en mesure de mettre de l’ordre dans la pagaille qu’elles ont contribué à créer », estime-t-il. Entre temps, les propriétaires devront continuer à pratiquer des niveaux de prix qui leur permettront de vendre…

E.S.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...