International
LaVieImmo.com
InternationalInternationalvendredi 25 février 2011 à 11h54

Un neveu de Ben Ali dépossédé de ses biens


La Marsa, en Tunisie
La Marsa, en Tunisie
La Marsa, en Tunisie (©Oclipa/Flickr)

Excédé par l’opprobre jeté sur le nom de sa famille, un neveu de Ben Ali, Mohamed Ben Moncef Trabelsi, affirme dans les colonnes du Parisien, que ses biens personnels ont été acquis en toute légalité, même s’il en a été totalement dépossédé.

(LaVieImmo.com) - Depuis le 10 janvier, dernier, Mohamed Trabelsi vit avec sa famille dans un quartier populaire de Paris, au sein d’un petit 30 mètres carrés. Une surface qui le change de sa demeure dans la petite station balnéaire de La Marsa, à quelques kilomètres de Tunis. Celui qui dirigeait une florissante société d’informatique dénonce « la vindicte jetée sur [son] nom ». Mohamed Trabelsi fait en effet parti des 47 membres de la famille Ben Ali accusés d'avoir fait main basse sur les richesses du pays et figurant sur une liste établie par l'Union Européenne.

« Tous les Trabelsi ne sont pas richissimes »

Le « neveu préféré » de Ben Ali se défend et explique qu’il a acquis ses propres biens légalement, sans toutefois mettre en cause les acquisitions douteuses des Ben Ali. « Même si Leila Trabelsi s’est toujours, il est vrai, montrée généreuse avec sa famille, j’ai gagné ce que je possède », déclare-t-il au quotidien, ajoutant « nous vivons à cinq dans 30 mètres carrés, ce logement a été acquis à crédit. Tous les Trabelsi ne sont pas richissimes ».
Aujourd’hui le couple et ses enfants ont été, de leurs propres mots, « dépouillés » de leurs biens, et demandent le statut de réfugiés politiques, assurant « ne plus avoir de contacts » avec Leila Trabelsi et Zine Ben Ali.

Adèle Raiton - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 1 Reco 25/02/2011 à 15:50 par Analyste

    Il n'a qu'à faire comme tous les cadres parisiens, s'endetter sur 35 ans pour acheter un 40 m2 en rez-de-chaussée sur cour dans le 11e arrondissement, car de toute façon l'immobilier parisien ça ne peut que monter, il sera propriétaire, il fera une grosse plus-value exonérée de tout impôt sur la RP lors de la revente et ainsi il aura sécurisé sa retraite.

    Sinon, il peut aussi faire comme tous les petits copains, obtenir un 100 m2 en logement social à 1000 e par mois dans le 7e arrondissement de Paris. Bertrand, qui a la citoyenneté tunisienne, va certainement l'aider, car il ne faut jamais laisser un pauvre dans le besoin. Avec l'argent économisé, il pourra toujours refaire fortune en devenant agent immobilier (escroc) ou marchand de bien (escroc).


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...