International
LaVieImmo.com
InternationalInternationalmercredi 20 mai 2009 à 16h58

USA : Et si l'immobilier neuf allait mieux qu'il n'y paraît ?


(LaVieImmo.com) - La forte baisse des mises en chantier de logements aux Etats-Unis a douché les espoirs d’un redémarrage rapide des secteurs américains de la construction et de l’immobilier. En deuxième lecture, cependant, la situation n’est peut-être pas aussi catastrophique qu’il y paraît.

Selon les chiffres publiés hier par le département du Commerce, le rythme annualisé des mises en chantier de nouveaux logements est tombé à 458 000 unités en mars, soit le niveau le plus faible jamais observé depuis 1959. Sur un mois, la construction de nouveaux appartements et maisons chute de 12,8 %, bien plus fortement qu'attendu par les analystes. Et pourtant, plutôt que de s’apitoyer et de revoir ses prévisions, l’Association des professionnels de la construction immobilière (NAHB) insiste sur la résistance du segment des maisons individuelles, en hausse de 2,8 % (368 000 unités). « La chute ne concerne que le secteur de l’immobilier collectif », observe Joe Robson, président du NAHB. Le segment des « multi-family houses enregistre en effet une chute de 46 % sur un mois, pour un total, plutôt négligeable au regard du nombre total de mises en chantier, de 90 000 unités.

« Les conditions d’accession à la propriété sont à l’heure actuelle parmi les meilleures jamais observées », reprend Joe Robson, en référence à la faiblesse des taux des crédits habitat, la modération des prix et les mesures de soutien à la primo-accession. En conséquence, « les constructeurs de maisons individuelles commencent à voir le bout du tunnel, alors qu’un nombre croissant de ménages se rendent compte que la maison de leurs rêves est à portée de main ».

Stabilisation en vue, mais pas de rebond Un avis partagé, l’emphase en moins, par les analystes de Natixis. L’économiste note que la confirmation de la stabilisation de single-family homes est « une bonne nouvelle, même si celle-ci intervient à des niveaux très faibles ». Considérant en outre la progression du sentiment des constructeurs (tel que mesuré par le NAHB), Natixis estime que le pire est bel et bien passé. « Grâce, notamment à l’amélioration des conditions d’accessibilité, le marché immobilier devrait se stabiliser », indique l’analyste, tout en excluant l’hypothèse d’un « rebond marqué à moyen terme ».

E.S.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...