International
LaVieImmo.com
InternationalInternationallundi 18 janvier 2016 à 12h45

USA : l'immobilier de luxe dans le viseur des autorités


Les transactions de luxe suivies à la loupe par les autorités, à Manhattan
Les transactions de luxe suivies à la loupe par les autorités, à Manhattan
Les transactions de luxe suivies à la loupe par les autorités, à Manhattan (©Wikimedia Commons)

Le gouvernement américain accentue la lutte contre le blanchiment d'argent, en se focalisant sur les ventes réalisées par de riches étrangers.

(LaVieImmo.com) - Certaines ventes immobilières ne passeront plus. Le Trésor américain, dans le cadre de la traque contre le blanchiment d'argent, a annoncé la semaine dernière qu'il allait commencer à identifier ces acheteurs, parfois richissimes, qui investissent dans des biens haut de gamme. Les autorités vont particulièrement se focaliser sur les transactions payées intégralement en cash par des sociétés-écrans, dans des secteurs prisés comme Miami et Manhattan, l'un des quartiers les plus prisés de New York.

Les agents immobiliers prêteront main forte aux investigations. En effet, "pour la première fois, le gouvernement fédéral a exigé de sociétés immobilières de divulguer les noms" de ces particuliers et groupements qui se cachent derrière ces transactions en espèces, rapporte le New York Times. Jennifer Shasky Calvery, responsable au Trésor américain, fait ainsi part de "maisons achetées plusieurs millions de dollars, utilisées comme coffre-forts pour des gains obtenus illégalement".

Petites structures et intermédiaires

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Qui sont ces mystérieux acquéreurs ? A New York, d'anciens sénateurs russes, un ancien gouverneur colombien, un financier britannique ou encore un homme d'affaires lié au gouvernement malaisien figurent parmi ceux qui vont être traqués par le fisc américain, selon le quotidien. Mais plus généralement, les enquêteurs ont dans leur viseur les petites structures à responsabilité limitée, équivalent aux SARL en France, ainsi que les intermédiaires professionnels qui apportent leur concours dans le blanchiment d'argent, comme les agents immobiliers, avocats et encore les banquiers.

Quant aux biens ciblés, ce sont ceux vendus plus de 3 millions de dollars à New York, et de 1 million de dollars à Miami. Ce qui concerne, à Manhattan pas moins de 1.045 ventes résidentielles enregistrées pour le seul deuxième semestre 2015. Et à l'échelle du pays, ce serait près d'un bien sur deux évalué à plus de 5 millions de dollars qui aurait été capté par des sociétés opaques, selon les informations du New York Times. Même si le gouvernement américain dit mettre le paquet, la tâche risque donc d'être ardue.



Retrouvez les prix au m² ville par ville, partout en France >>

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...