International
LaVieImmo.com
InternationalInternationalmercredi 23 février 2011 à 16h17

USA : Nouvelle hausse des reventes de logements


Les primo-accédants pâtissent des difficulté d'accès au crédit
Les primo-accédants pâtissent des difficulté d'accès au crédit
Les primo-accédants pâtissent des difficulté d'accès au crédit (©dr)

Les ventes de logements anciens aux Etats-Unis ont poursuivi leur mouvement de rattrapage en janvier, en hausse de près de 3 % sur un mois et de 5 % en comparaison annuelle. Les professionnels estiment que la hausse pourrait être plus forte.

(LaVieImmo.com) - Selon le National Association of Realtors (NAR), équivalent américain de la Fnaim, 5,36 millions de maisons et appartements anciens ont changé de mains le mois dernier, en rythme annualisé, contre 5,22 millions en janvier. Soit une progression de 2,7 %, la troisième consécutive et la sixième en l’espace de sept mois. Pour la première fois depuis l’été dernier, la comparaison annuelle est à nouveau positive, avec un gain de 5,3 % par rapport aux 5,09 millions de ventes enregistrées en janvier 2010.

Moins de primo-accédants

Bien que satisfait de cette évolution, Lawrence Yun, chef économiste au NAR, estime que l’amélioration pourrait être plus nette si la situation toujours tendue sur le marché du crédit ne pesait pas sur les capacités d’achat des ménages américains. Preuve de ces tensions et de leurs conséquences sur la physionomie du marché, « la part anormalement élevée d’achats au comptant, et la progression de l’investissement locatif ». A peine 29 % des biens achetés en janvier l’ont été par des primo-accédants, contre 33 % en décembre et 40 % en janvier 2010, période où le marché bénéficiait encore du crédit d’impôt mis en place dans le cadre du plan de relance. Symétriquement, la part des investisseurs s’établit à 23 %, contre 20 % en décembre et à peine 17 % il y a un an.

Le NAR indique que le prix médian des logements anciens s’établissait à 158 800 dollars à la fin du mois de janvier, en baisse de 3,7 %. 3,38 millions de logements anciens restaient en attente d’un repreneur à la même date, soit, au rythme actuel de commercialisation, un stock de 7,6 mois, au plus bas depuis décembre 2009.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...