International
LaVieImmo.com
Internationalvendredi 2 novembre 2012 à 17h07

USA : Sandy pourrait faire baisser les prix de l'immobilier


L'ouragan vu du toit du building du New York TimesL'ouragan vu du toit du building du New York Times (©YouTube)

L’ouragan Sandy, qui aurait selon un bilan encore provisoire, causé la mort de 161 personnes dont 91 aux Etats-Unis, a dévasté une bonne partie du parc immobilier du nord-est du pays. Mais le marché pourrait aussi souffrir de ses retombées indirectes...

(LaVieImmo.com) - S’il est encore trop tôt pour mesurer avec certitude le coût des dégâts liés à la catastrophe, une autre mauvaise surprise pourrait attendre le marché du logement.

CoreLogic, une société spécialisée dans les données sur l’immobilier, estimait la veille du passage de Sandy que le montant des dégâts matériels sur l’immobilier serait de l’ordre de 88 milliards de dollars. 35,1 milliards rien qu’à New York, et 22,6 milliards dans le New Jersey. Après le drame, la société Eqecat est plus mesurée, estimant pour sa part que la facture se chiffre entre 30 et 50 milliards de dollars. Deux bilans qui pourraient être loin du compte...

Le regard des acheteurs est changé

Les experts s’accordent en effet à dire les désastres de grande ampleur sur une région donnée affectent les prix de l’immobilier local. « Les catastrophes comme celle-ci changent le regard des acheteurs potentiels sur la zone touchée », explique au quotidien US News Robert Simons, professeur de planification urbaine à l’Université de Cleveland. Conséquence : il faut s’attendre à une nouvelle baisse des prix. Selon ses recherches, l’expert estime que le prix des maisons qui n’ont pas souffert du passage de Sandy pourrait baisser de 5 % environ, tandis que celles qui ont été endommagées pourraient chuter de 12 %, rapporte le quotidien.

De prix en baisse de 7 % à Tokyo après Fukushima

Le passé tend à vérifier la chose. Une étude du think tank Brookings Institution, citée par le quotidien, montre que quatre ans après le passage de l’ouragan Katrina, le marché immobilier de la Nouvelle-Orléans n’a toujours pas entièrement récupéré. Dans le même esprit, le Land Institute of Japan montre que les prix moyens des appartements tokyoïtes ont baissé de 7,2 % dans l’année qui a suivi la catastrophe nucléaire de Fukushima, en mars 2011.

Le phénomène pourrait aussi toucher les ventes. « Pour les gens qui vivent déjà dans la zone touchée, la destruction importe peu. Les catastrophes affectent des personnes qui viennent de l’extérieur. Celles-ci appréhendent l’endroit différemment », juge M. Simmons, qui en conclut qu’ « il devrait y avoir une baisse de la demande ».

Retrouvez les prix de l'immobilier au m² en France, ville par ville : cliquez ici.

Léo Monégier - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)