La Faute-sur-Mer
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitevendredi 8 avril 2011 à 11h05

Xynthia : Un élu de La Faute-sur-Mer en garde à vue


Le passage de la tempête avait fait 29 morts
Le passage de la tempête avait fait 29 morts
Le passage de la tempête avait fait 29 morts (©dr)

Le maire-adjoint de la commune de La Faute-sur-Mer a été placé jeudi en garde à vue, dans le cadre d’une information judiciaire pour « homicide involontaire », « mise en danger de la vie d’autrui » et « prise illégale d’intérêt », révèle France Info.

(LaVieImmo.com) - Rebondissement dans l'affaire des permis de construire délivrés dans les communes touchées par la tempête Xynthia, l'année dernière. Patrick Maslin, maire-adjoint de La Faute-sur-Mer, commune sinistrée en février 2010, vient d'être placé en garde à vue. Ce dernier est membre de la commission urbanisme, mais « aussi le patron d’une entreprise de construction immobilière », selon France Info. Et c’est ce qui a mis la puce à l’oreille aux enquêteurs...

Saisie de documents d'urbanisme

Des perquisitions à la mairie de la commune vendéenne avaient donné lieu en février à la saisie de documents d’urbanisme, « notamment des permis de construire », précise France Info. L’Association des victimes des inondations du Sud-Vendée (Avif) ainsi que 40 victimes agissant à titre individuel se sont portés partie civile dans ce dossier, ce qui a mené à l’ouverture d’une information judiciaire. Dans le cadre des investigations, d’autre élus de la commune devraient par ailleurs être entendus dans les prochains jours.

La tempête Xynthia avait fait 29 morts dans la commune, ceux-ci ayant péri noyés alors que leurs habitations se trouvaient en-dessous du niveau de la mer.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 08/04/2011 à 20:15 par Dado

    Bah la justice de ce pays vaut mieux que ces politiques véreux .

  • 0 Reco 08/04/2011 à 15:15 par SANTIAGO

    Patrick MASLIN sera le bouc émissire de cette catastrophe, le ministère de l'intérieur étant le seul responsable de la cinquantaine de morts de ce tsunami parfaitement prévu et annoncé par les services de la Météo, à l'heure même d'une marée d'équinoxe et d'un vent d'une extrème violence. L'évacuation aurait du être ordonnée comme celà se pratique à Cuba lorsqu'un ouragan est annoncé et où on constate que les vies humaines sont préservées alors qu'à Haîti juste à côté, les victimes se comptent par centaines... Rien ne sert d'avoir des prévisions très "pointues" si les Pouvoirs Publics ne prennent aucunes précautions...
    Jacques MILHAS


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...