Le Mans
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 2 février 2012 à 08h46

Le marché immobilier est abordable au Mans


Le nord du Mans
Le nord du Mans
Le nord du Mans (©dr)

Le marché immobilier manceau entame un nouveau cycle. Après des mois de baisse marquée des prix, Le Mans a redressé la barre à la fin 2011. Mais la baisse des aides à l’accession et le durcissement de la fiscalité pourrait impacter la préfecture de la Sarthe.

(LaVieImmo.com) - Le marché reprend un peu de vigueur au Mans, « après une baisse des prix de 20 % en trois ans » , constate Stéphane Vachot, responsable de l’agence Carré-Mans immobilier. Pour autant, « une légère pression à la baisse » semble s’installer dans l’immobilier manceau, estime Xavier Chevallier, gérant du cabinet Jousse-Péan, affilié Fnaim. La forte dominante de primo-accédants a également pâti du durcissement des aides, comme la réforme du PTZ, qui a supprimé le dispositif dans l’ancien. Le résultat : « une partie de la demande se contracte actuellement », explique Xavier Chevallier.

Des opportunités au sud de la ville

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Les quartiers où les transactions résistent sont le centre-ville, valeur sûre, où les prix moyens oscillent entre 1 500 et 2 000 euros le mètre carré. Mais aussi le Jardin des Plantes, le nord-est (Maillet, Villaret, Gazonfier, Bollée, ou encore « le secteur Université pour ses constructions récentes », précise le Crédit foncier. Le sud de la ville, un peu en retrait, offre pourtant de bonnes opportunités. On peut ainsi trouver des prix moyens de 1 000 euros le mètre carré aux Sablons et à Vauguyon. En revanche, le succès est loin d’être au rendez-vous dans le quartier Pontlieu, estime Stéphane Vachot. Un secteur qui a pourtant « connu une grande mutation, et où les prix sont très abordables : entre 1 200 et 1 400 euros le mètre carré », estime le professionnel.

300 000€ pour une maison de 160 m² avec jardin

La ville propose tous types de biens, neufs comme anciens : du studio à l’appartement familial de 120 mètres carrés et plus, en passant par la maison de ville. Le cabinet Jousse-Péan explique ainsi avoir vendu un pavillon avec jardin, à Prémartine (est), de 160 mètres et 5 chambres pour 300 000 euros net vendeur. Mais aussi un studio de 22 m² Rive droite pour 35 000 euros. Dans l’hypercentre, enfin, c’est un petit F3 de 56 m² qui a été vendu 107 000 euros par l’agence Carré-Mans.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...