Levallois-Perret
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 10 février 2011 à 08h56

Son surnom de "17ème bis", Levallois le porte bien


Levallois-Perret
Levallois-Perret
Levallois-Perret (©dr)

Levallois-Perret est ce que l’on peut appeler une « zone tendue ». Limitrophe de Paris, cette commune située entre Neuilly-sur-Seine et Clichy-sur-Seine est une ville riche, dans laquelle les prix de l’immobilier ont explosé. Victime de son succès, la commune des Hauts-de-Seine, qui a pris entre 15 et 20 % en un an, connaît une raréfaction des biens à la vente.

(LaVieImmo.com) - Des biens rares à Levallois. Tel est le constat que fait Olivier Decamus, directeur des agences Imax, présentes dans l’ouest parisien : « L’année dernière, 1 464 déclarations d’intention d’aliéner ont été déposées à la mairie. Notre groupe en a effectué 176, ce qui représente 12 % des parts de marché ». Hausse des prix de 20 % pour certains biens, pénurie de logements, Levallois n’échappe pas à la tendance francilienne. Et pourtant, malgré le fait que les vendeurs gardent la main, « les acheteurs sont tenaces », explique Yves Gorre, agent immobilier chez Auteuil immobilier. Ce qui fait de Levallois « une ville dynamique, qui a rentré plus de ventes en 2010 qu’en 2009 », ponctue Olivier Decamus.

L’ancien au prix du neuf

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Les prix atteignent dans l’ancien les 7 000 à 8 000 euros le mètre carré. Pour le neuf, il faut compter entre 7 500 et 8 500 le mètre carré, « Mais les pointes à 9 000 ne sont pas rares », précise M. Decamus. Une différence que ne font pas certains vendeurs, qui n’hésitent pas à « vendre leur bien ancien au prix du neuf », ajoute Yves Gorre. Mais la hausse des taux d’intérêt, observée depuis le début décembre, pourrait inverser la vapeur. En effet, selon M. Gorre, « les clients sont beaucoup plus actifs depuis quelques semaines. Ils sont plus tatillons, et regardent la qualité du bien de près ».

9 000€/m² côté Neuilly

Le quartier Greffulhe, non loin des fronts de Seine, comprend des biens modernes et bénéficie d’un bon emplacement. Il figure parmi les plus cotés de la ville, avec le limitrophe Neuilly ou les rues Anatole France et Voltaire. On peut y atteindre sans peine les 9 000 euros par mètre carré. A l’inverse, côté gare, Clichy ou Porte d’Asnières, les prix sont plus bas, à 7 000 euros le mètre. Ces tendances s’entendent de « biens hors travaux, le cas échéant on peut se retrouver à 5 500 €/m² », tempère M. Decamus. L’agence Imax a récemment vendu un T4/T5 de 94 mètres carrés, dont 25 mètres carrés de terrasse, pour 830 000 euros. Soit 8 800 euros le mètre. « Plus abordable, nous avons effectué une transaction sur un bien de 2 pièces, 37 mètres carrés en deuxième étage vendu 245 000 euros - ce qui fait 6 600€/m² - rue du Président Wilson », déclare le professionnel.

« 17ème bis »

Les primo-accédants se sont réduits à peau de chagrin. « C’est un petit marché fermé », analyse le dirigeant d’Imax. Malgré tout, la mairie à développé la ville et attiré nombre d’ex-parisiens : ces couples avec enfants « recherchent du récent, de plus grandes surfaces et qui plus est un emplacement de parking ». Emplacement, écoles, sécurité, tout est fait à Levallois-Perret pour bénéficier d'une qualité de vie qui lui vaut de mériter son surnom de « 17ème bis ».

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...