Libourne
LaVieImmo.com
Insolitemercredi 22 août 2012 à 12h35

Un château en kit et amovible


Le pont de pierre sur la Dordogne, à LibourneLe pont de pierre sur la Dordogne, à Libourne (©Olivier Aumage / Wikipedia)

Afin de laisser la place à un futur centre commercial et à un giratoire, un château de Libourne, en Gironde, sera entièrement mis en pièce, puis reconstruit ailleurs…

(LaVieImmo.com) - Rien ne semble arrêter un promoteur immobilier déterminé, pas même la présence d’un lieu de patrimoine sur son potentiel lieu de chantier. Impossible de démolir un édifice chargé d’histoire et apprécié des riverains ? Plusieurs solutions existent, dont la plus simple est de déplacer tout bonnement le bâtiment. Cela peut sembler un peu fou, mais c’est bel et bien ce qu’a choisi de faire la Société civile immobilière Dagueys 3 sur un chantier à Libourne, comme nous le relate ce matin le quotidien Sud Ouest.

Plus étonnant encore : la démarche concerne un petit château construit au XIXe siècle au cœur d’un spacieux terrain au sud est de la ville, sur une zone qui devrait devenir d’ici quelques années une grande zone commerciale. Face à l’inquiétude des riverains et de la mairie à l'annonce du projet, le promoteur s’est voulu rassurant, et a annoncé que le château ne serait pas rasé, mais déconstruit, puis reconstruit à un autre endroit.

Déplacé ou vendu en pièces détachées ?

Où ce « château en pièces détachées » ira-t-il ? La question se pose, bien évidemment. Il faudra trouver un espace suffisamment vaste pour pouvoir en replacer tous les morceaux. Sud Ouest relève qu’il est peu probable que le château soit ré-assemblé à Libourne même. Peut-être dans le Libournais, mais il faudra avant trouver un investisseur intéressé par cet édifice en kit. Déménagera-t-il de quelques kilomètres ou à l’autre bout du pays ? Dans tous les cas, il est certain que les riverains ont encore deux mois pour lui dire adieu, la déconstruction commençant en octobre prochain.

Le quotidien régional suggère une autre possibilité : la revente en « pièces détachées ». Des acheteurs pourraient ainsi se répartir les pierres, fenêtres et portes du château, vendues toutes séparément. Cette alternative ferait sans doute mal au cœur au personnel de la mairie de Libourne, qui avait bataillé avec Dagueys 3 pour conserver l’édifice, un morceau de leur patrimoine.

Une zone commerciale, un parking et un giratoire

Une fois le bâtiment mis en pièce, le chantier pourra commencer. La future zone commerciale de La Plante s’étendra sur plus de 21 000 m². Dessus, deux immeubles de 7 mètres de haut contiendront des boutiques y seront construites, notamment Fly, sur 2 700 m², Intersport sur 2 990 m², d’ici fin 2013, ainsi que Easy Cash et Kiabi. Sud Ouest évoque de plus un parking de 250 places et de vastes espaces verts (6 000 m² au total). Echanger un peu de leur patrimoine contre un grand centre commercial, voilà qui devrait attiser la colère de certains.

Laura Makary - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)