Lille
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 15 septembre 2011 à 08h53

"A Lille, les petites surfaces sont les plus recherchées"


Aurélien Cuvilliers, chasseur immobilier chez Instant Home Consulting
Aurélien Cuvilliers, chasseur immobilier chez Instant Home Consulting
Aurélien Cuvilliers, chasseur immobilier chez Instant Home Consulting (©dr)

Aurélien Cuvillier est chasseur immobilier au sein du groupe Instant Home Consulting (IHC). Il balaie le marché lillois, mais aussi les autres contrées de la Côte d’Opale. Pour LaVieImmo.com, M. Cuvillier nous fait découvrir celui de Lille, un marché exigu.

(LaVieImmo.com) - Quels sont les quartiers qui ont les faveurs de vos clients ?

Aurélien Cuvillier : Tout dépend du bien recherché. Mais les tendances observées ces derniers mois n’ont pas trop bougé. Le Vieux Lille remporte majoritairement les suffrages de la clientèle, en tout cas pour celle à la recherche d’un cadre résidentiel. Pour s’installer dans quartier plus vivant, les demandes s’orientent, comme à l’accoutumée, vers le centre. Quant au quartier Vauban, à l’ouest, il répond à une autre logique : celle des étudiants. Bien placé et moins cher que le Vieux Lille et le centre, Vauban est un lieu idéal pour ces étudiants en quête d’un logement qui ne grève pas leur finances. Enclavé entre ce dernier et le centre, Wazemmes est le quartier qui monte en puissance.

En ce qui concerne votre clientèle, qui est-elle et quel(s) type(s) de bien(s) recherche-t-elle ?

Aurélien Cuvillier : Vu que nous sommes chasseurs immobiliers chez IHC, notre clientèle est très diverse. Par exemple, nous avons de nombreux Parisiens en passe d’être mutés, qui nous sollicitent pour trouver un bien afin de ne pas entreprendre les recherches eux-mêmes, et de surcroit multiplier les allers-retours en train. Nous avons aussi un noyau dur de clients habitant la Côte d’Opale. Mais les biens recherchés, eux, sont les mêmes. Deux catégories émergent du lot : les petites surfaces en plein cœur de Lille et les petites maisons résidentielles en proche périphérie, dans les quartiers de Solférino et de Saint-Michel.

Et quelles sont leurs exigences ?

Aurélien Cuvillier : Accès aux transports, proximité avec le lieu de travail et la gare, ainsi qu’une place de stationnement. Il est difficile de se garer dans le centre, dans le Vieux Lille, ou à Vauban, alors avoir un parking privé facilite le quotidien. Cependant, satisfaire cette demande n’est pas chose aisée. Afin de réduire leurs coûts à l’achat, certains propriétaires revendent leur parking dont le prix est compris entre dix et vint mille euros. C’est une pratique qui dure depuis longtemps. Ainsi, le nombre appartements équipés d’une place de stationnement privée se réduit d’année en année.

Existe-t-il un marché pour les primo-accédants ?

Aurélien Cuvillier : Bien sûr ! Nous avons même autant de primo-accédants que de secundo-accédants. Le prix du mètre carré en ville varie entre 4 000 et 5 000 euros. Même s’ils montent – comme dans beaucoup de grandes collectivités – le marché lillois reste abordable pour les petits portefeuilles.

Propos recueillis par Maxime Laurent - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...