Lille
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 1 septembre 2014 à 10h10

Les loyers seront encadrés à Lille et Grenoble


L'encadrement des loyers nécessite la mise en place d'observatoires locaux des loyers
L'encadrement des loyers nécessite la mise en place d'observatoires locaux des loyers
L'encadrement des loyers nécessite la mise en place d'observatoires locaux des loyers (©dr)

Après Martine Aubry ce weekend, le président de la communauté d'agglomération de Grenoble, prévoit de demander à Manuel Valls de pouvoir appliquer l'encadrement des loyers. Le Premier ministre a indiqué que les « villes volontaires » pourraient appliquer le dispositif.

(LaVieImmo.com) - Manuel Valls lâche du lest. Le Premier ministre a indiqué au cours du weekend que la mise en place de l’encadrement des loyers ne serait finalement pas limité à la seule ville de Paris, mais pourrait être étendu à « d’autres villes volontaires » pour expérimenter le dispositif, « comme Lille ».

Une précision apportée dans les colonnes du Journal du Dimanche, alors que Martine Aubry, maire de la capitale du Nord, avait indiqué quelques heures plus tôt dans un communiqué que Lille, « malheureusement reconnue comme la troisième ville la plus chère de France », avait elle aussi « besoin d'une régulation de ses loyers ».

Préserver la rentabilité

Lors de la présentation de son plan de relance du logement, vendredi, M. Valls avait justifié la non-application du dispositif hors Paris intra-muros par les « difficultés » rencontrées pour sa « mise en œuvre ».

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

« Les conditions techniques ne sont pas réunies, et ne le seront pas avant des mois voire des années », avait-il ajouté. Sans écarter l’argument, Mme Aubry a estimé que ces difficultés – réelles mais « comment pourrait-il en être autrement quelques mois à peine après l'adoption de la loi Alur ? » - ne devaient pas empêcher le travail entrepris depuis plus d’un an pour mettre en place un observatoire des loyers dans l’agglomération lilloise d’aboutir. « Notre ville a cruellement besoin d'un dispositif national lui permettant de réguler localement ses loyers et de les rapprocher des capacités financières réelles de ses habitants, tout en préservant la rentabilité des investisseurs », a-t-elle jouté.

Un point d'importance, alors que les détracteurs de la mesure mettent en avant les effets dissuasifs d'un encadrement des loyers sur les investisseurs.

Justice sociale

Pour l’heure, seule Grenoble a elle-aussi demandé à encadrer ses loyers. Selon le site du Dauphiné, Christophe Ferrari, président de la communauté d'agglomération Grenoble-Alpes Métropole, a prévu d’en faire la demande de manière officielle demain à Manuel Valls. L’élu aurait expliqué dimanche que « lors du vote de la loi Duflot [la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové, dont l’encadrement des loyers est une mesure],[il s’était] clairement positionné en faveur de ce texte et de ses décrets, car c'était un bon dispositif de justice sociale. L'accès au logement est une des priorités pour notre agglomération ».

La loi Alur prévoit un encadrement des loyers dans les zones dites tendues, soit Paris et sa banlieue, mais aussi la plupart des grandes villes comme Lyon, Marseille, Toulouse ou Strasbourg.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 05/09/2014 à 19:24 par jeje

    Grenoble n'avait pas besoin de cela. Il y a 20 ans cette ville avait encore une certaine "classe" mais depuis ca c'est dégradé. L'encadrement des loyers n'est pas un bon signe.

  • 2 Reco 02/09/2014 à 19:24 par LibDub

    Grenoble c'est moche et pollué. A Lille il y a Martine Aubry.
    Quelles horreurs !
    Oui on peut toujours encadrer les loyer là où il y a de la mocheté, on verra pas la différence ^^

  • 1 Reco 02/09/2014 à 13:05 par Investissor

    I'm back !

  • 1 Reco 02/09/2014 à 11:51 par @matthias

    En plus d'avoir de très graves lacunes en économie de base, il est évident que tu ne veux surtout pas affronter la réalité économique tout court, pour des raisons évidemment partisanes.

    Donc, pas la peine de perdre du temps sur le sujet, vu les bêtises totalement fausses que tu sors volontairement.

  • 0 Reco 02/09/2014 à 10:54 par Matthias

    @tron, merci de m'apprendre ce qu'est l'économie ...

    Déjà je ne vois pas pourquoi vous ne parlez que du neuf.

    Mais parlons du neuf : oui les prix peuvent être très significativement baissés : de l'ordre de 30% : il suffit de dégager un certain nombre de professions parasitaires et de faire le ménage dans les marges des promoteurs.

    Concernant la division de mon salaire par deux : je ne sais pas dans quel monde vous travaillez, mais c'est ce qui se passe dans nombre de branches de l'économie française depuis pas mal d'années la déflation salariale. Il me semble logique que l'immobilier s'adapte à cette réalité.

    Ensuite, le gros du morceau reste l'ancien : et bien je vous redis qu'aujourd'hui une baisse de 30 % du prix des biens ne ferait que nous faire revenir sur la moyenne historique de l'immobilier en France. Sachant que le pays s'enfonce jour après jour dans la paupérisation et que les taux d'intérêt, extrêmement bas en nominal, remonteront tôt ou tard, cette baisse est non seulement très probable mais aussi très souhaitable.

    La France, pays de rentiers, crève de voir l'épargne de ses ménages autant accaparée par l'immobilier.

    Quant à ceux qui ont "investi" dans l'immobilier français ces dernières années, ils n'auront au moins pas à se soucier d'une éventuelle plus-value si ca peut les rassurer.

  • 1 Reco 02/09/2014 à 09:44 par marc19

    L'encadrement à la baisse , c'est pour quand ? car hormis quelques grandes villes , ça baisse partout ..................
    Alors , pas la peine d'en faire un plat de cet encadrement ........................

  • 1 Reco 02/09/2014 à 09:44 par tron

    Mathiass a parfaitement raison.

  • 0 Reco 02/09/2014 à 09:03 par fabrice

    quand on achète dans le neuf, il ne faut pas oublier de se faire parrainer par un ancien client: cela permet de gagner plusieurs centaines voire lusieurs milliers d'euros en tickets cadeaux!!!! c'est toujours ça e pris et ça arronit les fins de mois:

    alors ayez le bon reflexe: faites vous parrainer!

  • 3 Reco 02/09/2014 à 02:57 par @tron

    @matthias : économiquement parlant, ce que tu dis est complètement faux :

    Lorsque l'on produit, il y a des couts et des charges incompressibles, ce sont les couts de productions.

    Tu ne peux donc baisser les prix pour augmenter la "rentabilité" comme tu affirmes faussement, sans que les couts incompressibles, les charges de productions, ne soient abaissées d'encore plus..!

    Ce qui veut dire suppression des minima salariaux de type smic, suppression des charges patronales, sachant que les matières premières ne baisseront pas, les ressources non renouvelables ne pouvant qu'augmenter en terme de prix.

    Ce qui veut dire baisse drastique de la masse salariale pour y parvenir, soit par des vagues de licenciments massifs tout en maintenant une charge de travail et de production identiques, ou maintient des effectifs salariaux mais en abaissant tout aussi drastiquement les salaires, et donc ainsi, des charges patronales...

    C'est seulement ainsi, qu'à prix identiques, on augmente une rentabilité...

    Et donc, pour baisser les prix finaux, il faudrait encore bien plus de casse sociale.

    Ce qui est une immense connerie économique puisque qu'en France, c'est impossible..!

    Accepterais-tu de réduire définitivement ton salaire par deux, tout en ayant exactement la même charge de travail..?

    Si oui, alors, ton employeur augmentera sa rentabilité et sera alors plus compétitif...

    Si non, tu peux toujours rêver ou aller vivre chez nos concurrents européens qui nous la mettent bien profond avec leur dumping social et fiscal.

    La France meurt économiquement à cause de ses "acquis sociaux" d'un autre âge, de ses très riches "syndicats" inutiles, et des c.uilles molles qui sont aux affaires.

  • 1 Reco 02/09/2014 à 02:45 par Matthias

    La réalité c'est que la crise, toute relative, de l'immobilier en France, est due à des prix bien trop élevés. Vous faites baisser les prix et vous augmenter mécaniquement la rentabilité.

    Il n'y a pas de pénurie de logement, hormis à Paris et dans une partie limitée de la région Rhône-Alpes. Allez demander aux propriétaires d'appartements à Dijon, Strasbourg, Caen ou encore Angers ceux qu'ils pensent de la pénurie de logement. La seule pénurie qu'ils voient c'est celle des locataires. Et c'est sans parler des petites villes et des campagnes.

    Il faut encadrer les loyers au moins à Paris et dans les très grandes métropoles en régions. C'est la seule manière de faire baisser les prix et ainsi d'augmenter la rentabilité des "investissements" immobiliers.

    La réalité de la situation est qu'aujourd'hui les prix des biens immobiliers s'effondrent : c'est une très bonne chose. Il fallait être mal comprenant pour investir dans l'immobilier en France ces dernières années. Les gens qui l'ont fait n'ont qu'à s'en prendre qu'à eux même.

    Savez vous qu'un logement en défiscalisation coûte trois fois plus cher aux finances publiques et donc aux contribuables qu'un logement social.

    Ca vous importe peut être peu, mais moi je n'ai Aucune envie que mes impôts permettent à des gens très aisés de développer plus encore leur patrimoine.

    Les prix des logements sont stimulés par les banques et les aides diverses des pouvoirs publiques qui augmentent les prix en faisant miroiter au pékin moyen une plus-value ou l'inexorable augmentation des prix. Là aussi je n'ai aucune envie que mes impôts paient les plus-values des baby boomers.

    Madame Duflot aurait du, d'après-vous faire venir les investisseurs : ceux-ci même qui ont permis à la bulle immobilière française de se maintenir pendant si longtemps. Leur présence sur le marché a fait monter les prix au détriment de ceux qui veulent légitimement acheter pour se loger.

  • 1 Reco 02/09/2014 à 02:45 par @tron

    Ce sont les couts de production qui doivent baisser pour augmenter une rentabilité, pas les prix.

  • 0 Reco 02/09/2014 à 00:58 par tron

    "Ce n'est pas en nivelant l'économie par le bas que celle-ci va se redresser, bien au contraire..!"

    obligé dans les périodes de faible croissance, on peut pas creuser les abimes sinon on ne dirige vers de très gros problèmes.

  • 0 Reco 02/09/2014 à 00:56 par tron

    pour augmenter la rentabilité, il faut que les prix baissent, tout simplement.

  • 3 Reco 01/09/2014 à 18:52 par MisterHadley

    JE rajoute que ce que tu prones serait catastrophique pour la Nation, puisque si les propriétaires vendaient à perte leurs immobiliers, il n'y aurait donc aucunes plus values...

    Et s'il n'y a aucunes plus values, il n'y a donc pas non plus ni prélèvements "sociaux", ni impositions...

    Donc, les deniers publics n'encaisseraient absolument rien de chez rien...

    Tout le monde serait donc perdant, l'Etat ne remplirait pas ses caisses déjà vides, les prix ne reflèteraient en rien la valeur vénale réelle de l'immobilier objets des transactions bradés selon ton "bon" principe... les vendeurs sont perdants, mais les acquéreurs potentiels aussi et encore plus, puisque les banques ne les financeraient qu'encore bien moins, étant donnés que l'économie dans son ensemble en patirait directement (c'est pourquoi le gouvernement actuel essaye par tous les moyens de relancer l'économie et d'éviter la "déflation")

    Si l'économie en patie, les banques en patissent aussi, le bon peuple étant lui en première ligne : chomage encore bien pire que le record historique que nous vivons déjà, etc, etc...

    La finalité : la France devient la Grèce, mais en version surmultiplié vu que la France est (était ? ) la 5ème puissance mondiale...

    Simple, n'est-ce pas..?

    On ne nivelle pas la société, ni l'économie, par le bas... puisque la seule chose que tu créerais alors, ce serai de la misère et de la pauvreté.. et non de la "richesse" et de la croissance.

  • 3 Reco 01/09/2014 à 18:42 par MisterHadley

    Tu proposes d'intensifier la catastrophique situation de l'économie...!

    Lorsque tu as un bien, immobilier ou non, qui vaut, par exemple 1000... c'est à dire son cout, tout compris sur lequel tu vas ensuite rajouter ta marge, correspondant à ton "bénéfice"... admettons 15%, soit 150...

    Tu vas donc proposer ce bien, au prix de 1150, n'est-ce pas..?

    S'il se vend, tant mieux, cela crée donc de la "richesse", et donc, de la croissance...

    S'il ne se vend pas, et même en rognant la marge initialement de 150, ce ne sera pas en le proposant à 1000, son cout de production tout compris, que tu redresseras l'économie, bien au contraire, puisque :

    1 - tu n'as aucune marge, aucun "bénéfice", et donc, tu perds de l'argent en en gagnant pas...

    2 - tu coules ton entreprise en produisant donc in fine à perte...

    On ne vend jamais à perte et donc, on ne baisse pas les prix comme tu le préconises...

    Si cela ne se vend pas, c'est bien simple, on ne produit pas, tout simplement, puisque l'on ne pourrait donc pas tirer un "bénéfice" de ce que l'on produirait...

    En ne produisant pas en sachant que si on le faisait, on n'aurait aucun "bénéfice", on évite ainsi de poduire à perte et donc, de perdre encore plus d'argent...

    En ne produisant pas, on limite aussi la casse et l'effondrement des prix.

    Voila pourquoi, et malgré les incantations des éternels "attentistes", les prix de l'immobilier ne se sont jamais effondrés, et qu'ils ne sont pas prêt de le faire au minimum à moyen terme avec certitude, vu la pénurie (pas de production de logements) actuelles qu'il faudra des années pour rattraper afin qu'elle revienne simplement au niveau de ce qu'elle était juste avant cette loi ALUR...

  • 0 Reco 01/09/2014 à 18:10 par doriandoy

    Moi au moins je propose des choses.

    Et c'est sûr que c'est en gardant un foncier super haut que ça va redynamiser le marché et la croissance! On y croit.

  • 0 Reco 01/09/2014 à 17:08 par MisterHadley

    Il n'empêche que ce n'est pas en prônant ce que tu dis que l'on crée de la "richesse" ni donc, de la croissance...

    Ce n'est pas en nivelant l'économie par le bas que celle-ci va se redresser, bien au contraire..!

  • 2 Reco 01/09/2014 à 16:54 par doriandoy

    @MH
    Le modèle de croissance a été de baisser les taux pour allonger les durées.
    Les gens, au lieu de payer jusqu'à 33% de leurs revenus pendant 10 ou 15ans, ce sont endettés sur 20 ou 25ans voire plus.
    L'allongement de la durée des crédits étant fini, on fait quoi?
    De plus, cet argent qui a été phagocyté par les banques n'a été que peu réinjecté dans l'économie.
    Une fois que tu as fini de payer ton crédit, ça libère de l'argent. Si ton crédit dure 15ans, au bout de 15ans, tu peux acheter du Renault, faire de la déco, bref, faire tourner l'économie. Si ton crédit dure 25 ans, et bien au bout de 15ans, t'as encore 10ans de crédit sur le dos et tu ne dépense pas. Tu fais uniquement tourner des banques qui préfèrent investir en bourse à l'étranger sur des produits toxiques au lieu de faire vivre comme il faut nos PME.

    Chacun son truc.

    Message édité 01/09/2014 à 18:08

  • 0 Reco 01/09/2014 à 16:02 par Brice

    L'encadrement... à la carte... MDR

  • 0 Reco 01/09/2014 à 16:01 par Brice

    scoop : 6 autres maires veulent encadrer les loyers sur les communes de :

    Beaumont-en-Verdunois
    Bezonvaux
    Cumières-le-Mort-Homme
    Fleury-devant-Douaumont
    Haumont-près-Samogneux
    Louvemont-Côte-du-Poivre
    Le gouvernement est d'accord pour ces communes. A qui le tour après ?

  • 1 Reco 01/09/2014 à 15:14 par MisterHadley

    @doriandoy : faudrait quand même comprendre au bout d'un moment, que la "richesse" ne se crée pas comme tu le préconises, et donc, la croissance non plus...

  • 0 Reco 01/09/2014 à 15:00 par doriandoy

    Augmenter la rentabilité?
    C'est simple, faites baisser les prix. Le pouvoir d'achat n'augmentera pas par le salaire.
    Et même les propriétaires qui vendraient moins cher seraient gagnant, puisqu'ils pourraient racheter moins cher également (attention à la negative equity tout de même pour ceux qui viennent d'acheter).
    Bref, un gouvernement d'incapables qui préfère balancer plus de 35 milliards d'euro d'aides par an pour soutenir des prix hauts. Les gens payent plus d'impôts pour pouvoir payer plus cher leurs appartements ... Super...

  • 1 Reco 01/09/2014 à 10:56 par john

    Entre 10 et 12 euros/m² à Grenoble, je ne vois pas l'intérêt d'encadrer les loyers à Grenoble. Et en plus la tendance est baissière. C'est juste une posture idéologique de la part du maire d'extrême gauche Piolle.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...