Lyon 1
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 26 avril 2012 à 09h11

"Vendeurs et acquéreurs restent sur leurs positions"


Yves Mallecourt, gérant de laforêt Bellecour, La Croix-Rousse et Caluire
Yves Mallecourt, gérant de laforêt Bellecour, La Croix-Rousse et Caluire
Yves Mallecourt, gérant de laforêt Bellecour, La Croix-Rousse et Caluire (©dr)

Yves Mallecourt, gérant de trois agences Laforêt à Lyon, place Bellecour, à la Croix-Rousse et à Caluire, donne son point de vue sur le marché du 1er arrondissement.

(LaVieImmo.com) - Comment se porte le marché en ce moment dans le 1er ?

Yves Mallecourt : Il s’agit d’un marché pas très homogène, avec des particularités très différentes de la presqu’île, au sud, aux pentes de la Croix Rousse. Mais ce que l’on note, plus généralement, c’est un attentisme croissant, qui avait commencé avec la crise et qui s’est amplifié avec la perspective des élections. Vendeurs comme acquéreurs restent sur leurs positions, ce qui s’en ressent sur l’activité. Il y a une baisse des volumes de ventes, mai pas toutefois dans les prix, comme on peut le lire ici ou là.

Qui achète dans ce secteur réputé animé ?

Yves Mallecourt : Principalement les jeunes dont les parents ont des moyens. Mais aussi quelques primo-accédants, même s’ils se font plus rares à cause des prix, et encore des couples attirés par vie citadine. La part de cette demande est très forte, et se porte tout particulièrement les petites surfaces. Ainsi, c’est le charme de l’immeuble, même situé au 5ème étage sans ascenseur, qui l’emportera.

Pouvez-vous nous donner quelques exemples de ventes récentes ?

Yves Mallecourt : Dans la presquîle, nous avons vendu un appartement rue du Garet, au 5ème étage - avec ascenseur - de 60 mètres carrés qui a du cachet, pour 260 000 euros. Un studio de 28 m² est lui parti au prix de 5 200€/m². Plus grand, mais aussi beaucoup plus rare pour le quartier, un appartement de 200 m² s’est vendu pour 850 000 euros. Soit 50 000 euros de moins qu’un précédent appartement vendu avec la même surface, mais le bien en question nécessitait d’être rafraîchi.

Propos recueillis par Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 10/12/2012 à 16:04 par Link69

    pourquoi à prix cassé?? Le marché ne semble pas chuter

  • 2 Reco 26/04/2012 à 09:33 par max30000

    Le genre de discours symptomatique ["et encore des couples attirés par la vie citadine. La part de cette demande est très forte, et se porte tout particulièrement sur les petites surfaces'']. Ce monsieur ignore sans doute que beaucoup de ces couples vont ensuite vouloir plus grand (pour les enfants) et vont devoir revendre à prix cassé ces petites surfaces achetées à prix d'or......et là.........


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...