Lyon 3
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 30 juin 2011 à 09h36

Lyon III : "des réajustements à la baisse"


Gilles Vaudois, directeur de quatre agences Laforêt à Lyon
Gilles Vaudois, directeur de quatre agences Laforêt à Lyon
Gilles Vaudois, directeur de quatre agences Laforêt à Lyon (©dr)

Parmi les neufs arrondissements que compte Lyon, le troisième est le plus longs et surtout le plus peuplé. Gilles Vaudois, directeur de quatre agences Laforêt, revient sur la typologie de la zone et l’évolution récente de son marché immobilier.

(LaVieImmo.com) - Quel est la particularité du 3ème arrondissement ?

Gilles Vaudois : C’est le plus vaste de Lyon. Il se divise en trois entités, la Part-Dieu, les quais du Rhône et Montchat. Très proche de Villeurbanne, sorte de quatrième partie de l’arrondissement. Les résidences sont les mêmes que dans cette ville périphérique, mais moins cher. En conséquence, Villeurbanne régule les prix.

Quelles sont les avantages et les inconvénients de la zone ?

Gilles Vaudois : Le 3ème a beaucoup d’atouts, il comporte une partie du centre de Lyon et restera toujours une valeur sûre, c’est aussi un très bon maillage scolaire, au niveau du public comme du privé, avec des lycées de haut niveau. Le point négatif est le centre commercial de la Part-Dieu, qui a tué le coté rue commerçante. Il y a un manque de vie dans ce quartier. Les riverains attendent beaucoup des projets municipaux, censés réinsuffler de la vie dans les rues du centre.

Vous parlez d’entités, quelles différences entre-elle ?

Gilles Vaudois : Autour des quais du Rhône, le paysage est composé de grands immeubles, du bel ancien avec parquet et cheminée. Le quartier de la Part-Dieu se divise en deux parties, l’est et l’ouest. On trouve dans les deux beaucoup d’immeubles datant du début du 20ème siècle, sans trop de charme. A l’est, c’est soit de l’ancien, avec ou sans ascenseur, soit des bâtiments des années 1970. Dans ce quartier, la demande est toujours soutenue. Part-Dieu ouest est une zone plus résidentielle, les prix sont les mêmes que dans l’est avec la place de parking en plus. Le taux de mutation est assez fort, c’est un quartier également très demandé. Montchat est assez excentré et mal desservi par les transports, mis à part le tramway. Composé d’immeubles résidentiels assez récents, on y trouve également de petites maisons, ce qui est plutôt rare à Lyon. C’est une des particularités qui font qu’il est très prisé.

Les prix s’en ressentent ?

Gilles Vaudois : Oui les disparités sont importantes. Sur les quais du Rhône, l’évolution est très forte et n’est pas forcément appelé à refluer. Le taux de mutation est faible, les prix avoisinent dans ce quartier les 3 200 euros du mètre carré et peuvent monter jusqu’à 5 000 euro. Par contre sur le secteur de Part-Dieu, les prix sont montés trop hauts et il y a déjà des réajustements à la baisse. Les prix de vente n’étaient plus à portée des jeunes couples. Les tarifs dans cette partie varient de 2 700 à 3 800 euros du mètre carré. Le quartier de Montchat a beaucoup de charme et les biens de valeurs peuvent s’échanger entre 650 000 et 1 million d’euro, les maisons partent comme des petits pains.

Et pour la clientèle ?

Gilles Vaudois : Sur les quais du Rhône, la clientèle peut venir de l’extérieur, le quartier jouxte le périphérique, il est aisé de sortir de la ville. Les acquéreurs qui viennent dans ce quartier sont ceux qui cherchaient auparavant sur Bellecour ou la presqu’île. En ce qui concerne Montchat, les acheteurs sont surtout des initiés. La clientèle de médecins, attirée par la proximité des complexes hospitaliers, est notable. Le quartier d’affaire étant proche, Montchat intéresse également les financiers. Enfin, la Part-Dieu est caractérisée par une clientèle de cadres moyens.

Propos recueillis par Damien Fournier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
    Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...