Marseille 12
LaVieImmo.com
DiversDiversjeudi 11 août 2011 à 09h34

Marseille : La Police a expulsé les Roms de la Porte d'Aix


La Porte d'Aix à Marseille
La Porte d'Aix à Marseille
La Porte d'Aix à Marseille (©Wikimedia)

La Police a procédé à l’évacuation des Roms, ce matin, qui s’étaient installés sur les pelouses de la Porte d’Aix, à Marseille, rapporte l’AFP. La maire de la ville, Jean-Claude Gaudin, avait eu recours à un arrêté d’expulsion, qui a été validé par le tribunal administratif.

(LaVieImmo.com) - Le climat de la Porte d’Aix à Marseille semble bien morose. Loin de l’atmosphère des plages de la Côte d’Azur, les habitants de ce quartier ont assisté ce matin vers 6h15 à une expulsion massive d’une centaine de Roms, selon l’AFP. Cette opération a mobilisé près de cinquante CRS et une vingtaine de policiers en civil. Ils ont commencé par encercler la zone avant de demander aux Roms de quitter les lieux.

La Ligue Droits de l’Homme inquiet

Cette évacuation est le résultat d’un arrêt d’expulsion acté par la mairie et validé par le tribunal administratif. « Ces gens-là, il y en a trop, nous souhaitons qu'ils aillent ailleurs », s’était même laissé à commenter Jean-Claude Gaudin, maire UMP de la Cité phocéenne. La situation a alerté la Ligue des Droits de l’Homme (LDH), et son président, Bernard Eynaud, présent sur place, a déclaré à l’AFP qu’il jugeait la situation « glauque et écœurante ». « Je pense qu'ils vont traverser et s'installer sur le trottoir d'en face si la police les laisse faire parce qu'ils n'ont nulle part où aller », a-t-il poursuivi.

La mairie monte au créneau

Hier soir, une porte-parole de la mairie de Marseille a expliqué que « comme à chaque fois, des propositions d'hébergement notamment au centre de la Madrague, seraient faites par le Samu social […] Jusqu'à présent, elles ont été à chaque fois refusées ». Réaction immédiate de M. Eynaud : « Il s'agit de places dans des centres pour SDF ou personnes désocialisées, ce qui n'est pas du tout le cas des Roms qui vivent en famille. De plus, ces endroits ne sont pas adaptés pour les femmes et les enfants ». Une trentaine d’enfants étaient, ce matin, parmi les Roms expulsés.

Maxime Laurent - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...