Marseille 13
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 13 février 2014 à 09h21

"Les transactions traînent en longueur si les vendeurs visent trop haut"


Gilles Hubert, directeur de l'agence ERA du 13e arrondissemet de Marseille
Gilles Hubert, directeur de l'agence ERA du 13e arrondissemet de Marseille
Gilles Hubert, directeur de l'agence ERA du 13e arrondissemet de Marseille (©dr)

Trois questions à Gilles Hubert, directeur de l’agence ERA Bastide, dans le 13e arrondissement de Marseille.

(LaVieImmo.com) - Comment se porte l’immobilier dans le 13e arrondissement ?

Gilles Hubert : Même si le marché reste actif, les transactions se nouent un peu plus difficilement qu’il y a quatre ou cinq ans. On compte aujourd’hui moins d’acquéreurs potentiels que de biens à vendre, et les délais de vente peuvent s’allonger si les propriétaires ne se montrent pas raisonnables. Un bien surévalué peut rester plusieurs mois sur le marché.

Certains types de biens sont-ils plus difficiles à vendre que d’autres ?

Gilles Hubert : Il n’y a pas vraiment de règles. Tout peut se vendre dès lors que c’est au bon prix… Le 13e se compose de quartiers très différents, du plus populaire au sud-ouest au plus « huppé » à l’est, à la frontière des communes d’Allauch et Plan-de-Cuques. Selon leur situation géographique, les appartements se négocient dans une fourchette de 1 500 à 2 000 €/m², parfois moins cher dans les quartiers les plus modestes, comme celui de La Rose, mais parfois beaucoup plus, comme à Château-Gombert, au pied du massif de l'Étoile. Mais il faut également tenir compte des prestations de chaque bien. Avec, parfois, quelques surprises... Ainsi, nous avons récemment vendu un T5 de 94 m², doté d’un grand balcon et en excellent état, au troisième étage d’une résidence de bon standing avec piscine, court de tennis et eau chaude collective, pour 176 000 €. Le bien, qui était en vente depuis plus d’un an, se serait vendu 200 000 € sans aucune difficulté il y a trois ou quatre ans. Dans le contexte économique actuel, il a pâti du niveau élevé des charges qu’impliquent autant de services.

Quid des maisons ?

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Gilles Hubert : C’est exactement la même chose. Disons, de manière un peu schématique, qu’une maison de ville avec extérieur (jardin ou terrasse) se vendra autour de 300 000 € si elle est correctement située et de 400 000 € si elle est d’un standing un peu meilleur. Au-delà, les transactions se font très rares.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
    Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...