Marseille 2
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 27 octobre 2011 à 09h19

"Il n' y a pas eu d'explosion de prix dans le 2ème marseillais"


Robert Pomsar, responsable de AINH Orpi Marseille 6ème
Robert Pomsar, responsable de AINH Orpi Marseille 6ème
Robert Pomsar, responsable de AINH Orpi Marseille 6ème (©dr)

Robert Pomsar, responsable de l’agence AIMH Orpi Marseille, revient pour LaVieImmo.com sur le marché du 2ème arrondissement. Un secteur qui n’a pas connu d’ « explosion, ni en termes de prix, ni en termes de demande ». Mais qui voit ses tarifs passer de moins de 2 000 euros le mètre carré pour des biens à rénover à « 4 000 euros pour du haut de gamme »…

(LaVieImmo.com) - Comment évolue le marché immobilier du 2ème arrondissement ?

Robert Pomsar : c’est un secteur qui se rénove énormément, il y a de gros chantiers en cours. Je pense notamment aux commerces de la Rue de la République. Dans l’arrondissement, la tendance est à la stabilité depuis 2010 ; il n’y a pas eu d’explosion, ni en termes de prix ni en termes de demande. Plus généralement, les appartements de bonne qualité se vendent facilement. Pour ceux en rénovation, la vente se fera en fonction des prix.

Quels prix y observe-t-on ?

Robert Pomsar : Pour de l’ancien, les prix seront entre 2 700 et 2 800 euros le mètre carré si le bien est rénové, et peuvent être inférieurs à 2 000 euros pour des biens à rénover. Le semi-récent peut aller de 2 800 euros à 3 500 euros le mètre, si on trouve dans ce cas de bonnes places de stationnement. Et pour le haut de gamme, il faudra alors compter 4 000 euros le mètre environ. Nous avons vendu un beau produit dans le quartier de la Joliette : un T2 de 55 m², pour 210 000 euros. Dans le quartier du Panier, un T3 de 83 m² à rénover s’est vendu 153 000 euros.

Quels sont les endroits les plus courus ?

Robert Pomsar : L’axe Mairie-Les Pouilles est l’un des plus cotés du 2ème arrondissement marseillais. Grâce, notamment, à sa vue sur le port et la rareté de ses produits. Ce qui est moins le cas du côté des environs du port autonome, où il peut y avoir des nuisances sonores. Entre les deux, le boulevard des Dames plaira aux amateurs de petits produits.

Propos recueillis par Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...