Marseille
LaVieImmo.com
ConstructionConstructionmardi 4 mai 2010 à 16h23

Ça chauffe sur le vieux port pour Lehman Brothers


Lehman Brothers n'a pas encore démarré ses travaux
Lehman Brothers n'a pas encore démarré ses travaux
Lehman Brothers n'a pas encore démarré ses travaux (©dr)

Le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, aurait convoqué les responsables de Lehman Brothers, Mark Newman et Guy de Boisgrollier, selon une information du journal La Tribune.

(LaVieImmo.com) - La réhabilitation de la rue de la République, près du vieux port de la cité phocéenne, est suspendue depuis la faillite de Lehman Brothers. Le fonds américain se trouve être, en effet, l’autre propriétaire des actifs immobiliers de cette rue, avec le français Eurazeo. Chacun d’eux s’était engagé à rénover et à redynamiser cette artère. Si le fonds français a réalisé les travaux nécessaires au renouveau de cette rue de la République, on ne peut en dire autant de l’américain. Lehman s'étaiit pourtant engagé à investir 100 millions d'euros pour rénover 50 000 mètres carrés de commerces et 650 appartements.

Résultat : une artère historiquement et économiquement symbolique scindée en deux parties aisément différenciables : l’une rénovée, l’autre à l’abandon. Les élus de Marseille réfléchissent à plusieurs mesures de rétorsion en cas d’immobilisme persistant des Américains, « comme la préemption d’appartements ou l’expropriation de biens » indique le quotidien.

Lehman Brothers Real Estate ne serait d’ailleurs pas en faillite

Mais ce qui révolte le plus les représentants de la ville, est que la société de gestion de Mark Newman « n’est pas en faillite du tout, contrairement aux autres entités de l’orbite Lehman Brothers », précise La Tribune. Il semblerait même, selon des sources non confirmées avancées par le quotidien, que la société de gestion américaine « essaierait de racheter la dette d’acquisition de la rue de la République auprès d’une banque allemande, filiale de Lehman Brothers, elle-même en faillite. Un rachat à prix cassé (la décote serait de 50 %) ».

Il est clair que, si cette information est confirmée, elle expliquera que les actifs n’aient pas été rénovés - avant la transaction. Sans oublier que la tentative parallèle de rachat de leur propre société de gestion par Mark Newman et deux de ses associés, via un LBO, défraie aussi la chronique outre-Atlantique.

Lorna Oumow - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...