Marseille
LaVieImmo.com
DiversDiversjeudi 3 février 2011 à 09h38

Marseille : 7 % de logements vides, la grogne des associations


7 % de logements vides à Marseille
7 % de logements vides à Marseille
7 % de logements vides à Marseille (©dr)

La cité phocéenne connait un taux de vacance dans son parc immobilier de 7 %. Soit 30 000 logements, dont les associations réclament la réquisition, à l’heure où l’Abbé Pierre dénombre quelque 8 millions de mal logés.

(LaVieImmo.com) - Selon la fondation Abbé Pierre, il y aurait « 33 000 à 34 000 logements vacants sur la zone des 18 communes de la Communauté urbaine », soit 7 % de son parc de logement, rapporte le quotidien La Provence. Un chiffre qui coïncide avec celui des mal-logés à Marseille. Il y a bien sûr les familles entassées dans de petites surfaces, ou encore les travailleurs précaires, mais également - phénomène qui entre en compte dans les chiffres du mal-logement - « des petits propriétaires qui n'ont plus les moyens de faire face à l'explosion des charges et qui laissent leur logement se dégrader », explique Fathi Bouara, directeur régional de la fondation Abbé Pierre. Celle-ci vient par ailleurs de rendre un rapport alarmant sur le mal-logement en France, qui révèle que près de 10 millions de Français sont en situation, à divers degrés, de mal-logement.

Ordonnance de 1945

Au vu de cette vacance, le milieu associatif local demande l'application de l’ordonnance de 1945 sur la réquisition des logements vides, confortée par la loi contre les exclusions de 1998 en cas de situation d'urgence, indique le quotidien. Et les élus de mesurer aussi l’ampleur du phénomène, à l’image du conseiller municipal Europe Ecologie Sébastien Barles, « qui s'inquiète de l'explosion des squats et des bidonvilles ». Ce dernier a ainsi écrit au préfet afin qu’il dresse un inventaire « des logements publics vacants » en vue d’une réquisition. Mais les services de l’Etat renvoient la balle dans le camp des élus, en leur faisant part du fait que « c'est au maire de saisir le préfet d'une demande de réquisition ». Un chassé-croisé procédural qui ne semble pas faire progresser la situation...

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...