Montpellier
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 18 octobre 2012 à 09h11

"Aujourd'hui, ce sont les biens à petit prix qui se vendent"


Stéphane Marie, directeur d'ERA Languedoc immobilier
Stéphane Marie, directeur d'ERA Languedoc immobilier
Stéphane Marie, directeur d'ERA Languedoc immobilier (©dr)

Stéphane Marie, directeur de l’agence ERA Languedoc immobilier, à Montpellier, livre à LaVieImmo.com son analyse du marché montpelliérain.

(LaVieImmo.com) - Comment se portent les ventes en ce moment, à Montpellier ?

Stéphane Marie : En volume, nous réalisons 25 à 30 % de ventes en moins qu'il y a un an. Nous constatons une baisse de la demande, qui aboutit à ce qu'aujourd'hui, ce sont les biens à petit prix qui se vendent. Globalement, tout ce qui est au-dessus de 180 000/190 000 euros est très difficile à partir. Le marché est résolument attentiste, or, il n’est pas certain que cela vaille le coup d’attendre pour réaliser son projet immobilier, à Montpellier.

Pourquoi ?

Stéphane Marie : Parce que cela fait des années que les prix ne baissent pas. Et rien ne garantit qu’ils vont le faire prochainement... Il me semble que c’est toujours le bon moment pour acheter, a fortiori quand les taux sont bas comme aujourd’hui. Les professionnels doivent toutefois faire preuve de pédagogie auprès de nombreux vendeurs, qui s’obstinent à surévaluer les prix. Il n’est pas rare en effet de voir en agence des biens, qui du fait de leurs prix trop élevés, restent à la vente pendant 1 an sans trouver preneur…

Quels sont les prix en ville ?

Stéphane Marie : En moyenne, les prix tournent autour de 2 700 euros en ville. Attention, avec toutes les disparités que peut cacher une moyenne. Vers Gambetta ou Chaptal, on peut trouver des biens dans les 2 500 euros, tandis que dans le quartier de L’Ecusson, les prix montent sans peine jusqu’à 2 900 ou 3 000 euros. Les exceptions existent, comme ce studio de 26 m² que nous avons récemment vendu pour 82 000 euros, rue Henri René. Dans le même secteur, rue du Général Riu, un T2 de 42 m² est parti pour 88 000 euros. Il restait toutefois à rénover.

Propos recueillis par Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
    Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...