Montpellier
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmercredi 9 septembre 2009 à 17h35

"L'immobilier montpelliérain ne s'est pas effondré"


(©dr)

(LaVieImmo.com) - Didier Chaponet, directeur de l’agence ERA Languedoc Immobilier, dresse pour Lavieimmo.com un bilan de santé rapide du marché de l’immobilier à Montpellier.

Lavieimmo.com : Comment le marché montpelliérain traverse-t-il la crise immobilière ?

Didier Chaponet : Montpellier, comme la majorité des villes de France, a connu une fin d’année 2008 difficile, marquée par une réduction sensible du nombre de transactions. La situation s’est améliorée depuis - de manière très progressive tout d’abord, puis plus nettement à compter du mois de mars. L’activité est remontée en puissance. Par exemple, dans notre agence, nous avons renoué cet été avec un volume d’activité comparable à celui qui était le nôtre avant la crise.

Lavieimmo.com : Quelles évolutions de prix constatez-vous ?

Didier Chaponet : Les prix ont baissé, sans connaître pour autant l’effondrement que certains prédisaient. En moyenne, ils ont reculé de 10 à 15 % au cours des douze derniers mois, l’ampleur de la correction variant bien évidemment en fonction de la qualité et de la localisation des biens. Globalement, si les transactions sont reparties, c’est que les propriétaires ont compris qu’ils devaient accepter de baisser leurs prix. Ceux qui ne le font pas prennent le risque de ne pas vendre.

Lavieimmo.com : Quels types de biens résistent le mieux ?

Didier Chaponet : Montpellier est une ville étudiante. Sans surprise, ce sont les petites surfaces qui ont le moins souffert, des studios jusqu’aux petits 2 pièces. La clientèle pour ce type de biens est constituée d’investisseurs locatifs mais aussi de parents. Le loyer d’un appartement de 30 m² pouvant atteindre 400 à 500 euros, il est très vite plus intéressant de loger son enfant dans un appartement dont on est le propriétaire plutôt que le locataire. Plus généralement, on trouve des acheteurs pour des biens de moins de 200 à 250 000 euros. Au-delà, le marché n’est pas encore tout à fait reparti.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre

Propos recueillis par LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...