Mulhouse
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliervendredi 9 juin 2006 à 12h27

La fin des travaux relance le centre-ville


(LaVieImmo.com) - Après deux années de rattrapage, les prix se stabilisent. La mise en circulation du tram-train ne semble pas bouleverser le marché.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Grand événement du mois de mai, l'inauguration du tram-train, qui dessert la périphérie de la ville en passant par son centre. Et grand soulagement pour les riverains, qui vont enfin retrouver le calme. Le centre a, en effet, particulièrement souffert des travaux. Pendant de longs mois, les futurs acquéreurs l'ont déserté, se reportant sur les environs, et plus spécialement sur les maisons. Selon la chambre des notaires du Haut-Rhin, le prix des appartements a augmenté en 2005 de 4,4 % seulement, alors que celui des maisons a fait un bond de 18 %. « Le centre-ville reprend des couleurs depuis la fin des gros travaux du tram-train et attire à nouveau les acheteurs, sans pour autant voir ses prix augmenter », observe Philippe Baldenweck, de l'agence Laforêt. Il faut compter, autour de la mairie, entre 1 500 et 1 800 euros le mètre carré pour des biens anciens en bon état. Et entre 1 100 et 1 400 euros le mètre carré au-delà de l'hypercentre, dans le périmètre compris entre les boulevards de Paris et de la Nation et l'avenue d'Altkirch. Le tram a également suscité un nouvel intérêt pour les quartiers périphériques est, ouest et nord, un peu délaissés jusqu'alors. « A ce titre, il insuffle de nouvelles ventes dans ces secteurs sur lesquels les acheteurs ne se seraient pas positionnés auparavant », reconnaît l'agent immobilier. Les prix, encore très compétitifs, ne dépassant guère 1 100 euros le mètre carré. En périphérie, les maisons ont été très recherchées : « Résultat, leurs prix ont grimpé de 31 % en 2004 et de 18 % en 2005, mais semblent s'assagir depuis le début de l'année », souligne Me Jean-Marc Hassler, président de la chambre des notaires du Haut-Rhin. Dans le très coté quartier Rebberg, dans le sud de Mulhouse, les demeures de maître construites au début du siècle dernier par les capitaines d'industrie du textile s'échangent entre 500 000 et 800 000 euros pour une superficie habitable de 300 mètres carrés et 1 500 mètres carrés de terrain. Certaines maisons, plus petites avec jardinet, s'y négocient à environ 350 000 euros. Pour décrocher un prix plus raisonnable, entre 220 000 et 290 000 euros, il faut se diriger vers les communes de Riedisheim, Rixheim et Kingersheim.

Elisabeth Lelogeais

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...