Nancy
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 28 avril 2011 à 08h56

L'immobilier en manque d'offre à Nancy


Le marché de la location à Nancy est très important
Le marché de la location à Nancy est très important
Le marché de la location à Nancy est très important (©dr)

L’immobilier à Nancy est gagné par un manque d’offre, mais conserve une demande très forte. Les primo-accédants, présents avant la crise, ont laissé leur place à des investisseurs locatifs, des retraités et des personnes souvent déjà propriétaires. Les petites surfaces et les grands appartements sont disponibles à Nancy, tandis que les maisons de ville sont plus difficiles à trouver.

(LaVieImmo.com) - Le marché immobilier à Nancy est « en pleine croissance » depuis le début de cette année, pour Dany Servas, responsable des programmes neuf dans l’agence immobilière de la Ravinelle. Les acquéreurs sont présents, Jean-Baptiste Gry, gérant de l’agence Chez vous immobilier, estime pour sa part qu'ils sont « réactifs au bon produit ». En effet, un bien reste en moyenne, en agence trois mois, contre six à huit mois durant la crise.

Nancy, une ville étudiante

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

« Le marché excelle dans l’investissement locatif », déclare Dany Servas, grâce à la forte présence d’étudiants - de l'ordre de 45 000 - qui se positionnent sur des petits biens. Or, le marché abonde de biens de petites surfaces situés au centre ville. Tous les éléments sont donc réunis afin d’attirer et pérenniser la venue des investisseurs à Nancy. Les primo-accédants quant à eux, sont peu représentés sur ce marché. « Cette absence peut être imputée aux banques, qui délivrent plus difficilement des crédits », conclut Dany Servas.

Un centre ville attractif

Parmi les endroits les plus prisés par les acquéreurs, on peut mentionner le quartier Anatole France, ou encore la place Stanislas. Le centre ville continue d'attirer, proche de la gare et bien desserve par un tram qui traverse la ville d’ouest en est. « L’hypercentre offre des très jolies artères ainsi que des immeubles de type haussmannien », indique-t-on à l’agence Glaudel immobilier. Cependant, la banlieue nord qui est plus industrialisée et moins desservie, appelle moins les futurs propriétaires.

Des produits disparates

La gamme de biens est variée à Nancy. On peut y trouver des biens de petites surfaces ou des grands appartements, ces derniers étant « particulièrement recherchés par les familles avec enfants », explique Jean-Baptiste Gry. L’agence Glaudel immobilier a vendu un appartement de 115 mètres carrés, situé dans le quartier d’Anatole France pour 245 000 euros, soit 2 000 euros le mètre carré. Mais ce qui manque au marché immobilier, ce sont les biens de taille intermédiaire et les maisons de ville. Cette disparité dans les biens se fait aussi sentir par une clientèle désireuse d'espace, qui trouvera son compte en périphérie de ville.

Marie-Pierre Haddad - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...