Immo Neuf
LaVieImmo.com
Immo Neufjeudi 2 août 2012 à 13h15

Immobilier : Les promoteurs inquiets


Les ventes pourraient chuter de 25 % cette annéeLes ventes pourraient chuter de 25 % cette année (©dr)

Les ventes de logements neufs ont chuté de 27 % au premier semestre. Sur l’année, elles ne devraient pas dépasser les 75 000 unités.

(LaVieImmo.com) - La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) enfonce le clou. Deux jours après la publication des derniers chiffres du ministère du Logement sur le secteur de la construction, son observatoire trimestriel confirme la fragilité du secteur.

Simulation Duflot
Simulation loi scellier

Calculez votre économie d'impôt en quelques clics !

Un peu plus de 27 000 ventes de logements neufs ont été conclues au premier semestre 2012, soit 27 % de moins qu’à la même période de l’année dernière. La baisse, qui s’est révélée plus marquée au deuxième trimestre (-29 % sur un an) qu’au premier (-25 %), s’explique une conjonction de facteurs défavorables, au premier rang desquels la « forte réduction de l’avantage fiscal accordé à l’investissement locatif » dans le cadre du dispositif Scellier. Les ventes aux investisseurs individuels ont ainsi chuté de 45 % sur le semestre, pour un total de 10 235 logements. L’accession est également grippée, touchée « aussi bien [par] la diminution significative de l’aide à l’accession sociale due à la réforme du PTZ+, fin 2011 », que par « l’attentisme des ménages dans un contexte économique incertain ». 16 844 logements ont été vendus en accession à la propriété, soit 8 % de moins qu’au premier semestre 2011. Plus généralement, la FPI pointe le niveau élevé des prix des logements neufs (« sous le double effet de la dérive des charges foncières et des coûts de construction renchéris par l’accumulation des normes et l’amélioration de la qualité des constructions »), et le durcissement des critères d’octroi du crédit bancaire.

Faible niveau de stock

Face à cette baisse, la Fédération note que « la profession s’est préparée à affronter les difficultés économiques auxquelles le secteur du logement est confronté, en minimisant le risque de stock ». Les mises en vente ont ainsi diminué de 16 % sur l’ensemble du semestre, tandis que l’offre commerciale a crû de 19 %, avec un total de 61 424 logements représentants 13,1 mois de vente. « Pour autant, cette augmentation […], qui s’explique principalement par la baisse des ventes, doit être relativisée », commente la FPI. Sur un échantillon représentant les deux tiers de l’offre, 45 % correspondent à des opérations en cours de pré-commercialisation qui peuvent encore être abandonnées ». En conséquence, l’offre de logements achevés ou en cours de construction ne devrait guère excéder le chiffre de 35 000 unités, soit 7 à 8 mois de vente à peine.

Guère optimiste, la FPI craint que les ventes de logements aux particuliers ne dépassent les 75 000 unités sur l’ensemble de l’année, contre 103 000 en 2011. Cette prévision est conforme à celle dégagée la semaine dernière par le promoteur Nexity. Prudente, la FPI ajoute que « l’abandon d’opérations au deuxième semestre de l’année pourrait venir dégrader encore ces prévisions ».

François Alexandre - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)