Immo Neuf
LaVieImmo.com
Immo Neufjeudi 14 février 2013 à 15h36

Les ventes de logements au plus bas depuis 16 ans


L'activité au plus bas depuis 16 ansL'activité au plus bas depuis 16 ans (©dr)

Les promoteurs n'ont vendu que 73 700 logements l'année dernière, soit près de 30 % de moins qu'en 2011. Le secteur pâtit tout particulièrement de la chute des ventes aux investisseurs individuels.

(LaVieImmo.com) - Les chiffres dévoilés jeudi par la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) confirment, sans surprise, la chute des ventes de logements neufs en France et la situation délicate d’un secteur désormais englué dans la récession. L’observatoire de la fédération, qui revendique un peu plus de 80 % de la profession, évalue à 73 700 le nombre de transactions signées l’année dernière dans le neuf, en baisse de 28 % par rapport à 2011 et de 36 % sur deux ans. Le niveau définitif ne sera connu que dans quelques semaines, mais 2012 fait d’ores et déjà figure de plus mauvais exercice depuis… 1996.

Effondrement des ventes aux investisseurs

Simulation Duflot
Simulation loi scellier

Calculez votre économie d'impôt en quelques clics !

En cause, selon la FPI, le niveau élevé des prix (voir détail des prix par villes ci-dessous) et le durcissement des critères d’octroi de crédit habitat de la part de banques qui pratiquent des « taux bas mais dont les conditions sont plus restrictives ». Mais la fédération pointe avant tout « l’effondrement des ventes aux investisseurs individuels », en baisse de 42 % sur l’ensemble de l’année : 32 700 logements ont été vendus en 2012 dans le cadre du dispositif d’aide à l’investissement locatif Scellier, contre près de 60 000 en 2011 et 72 450 en 2010. Entre temps, le régime a subi une « forte réduction de [son] avantage fiscal » et pâti de la mise en place d’« un plafond de prix trop bas dans les communes de la zone B2 [de 50 000 à 250 000 habitants, ndlr », explique la FPI.

Les ventes d’accession à la propriété, elles, semblent se stabiliser mais restent faibles, en raison, « aussi bien [de] la diminution significative de l’aide à l’accession sociale due à la réforme du PTZ+ [le prêt à taux zéro renforcé] qu’à l’attentisme des ménages dans un contexte économique incertain ». La fédération estime que 41 000 biens neufs ont été acquis par des primo-accédants l’année dernière, contre 44 400 en 2011 et 42 550 en 2010, et loin du record de 64 800 ventes inscrit en 2007.

Avenir incertain

Sans se risquer à faire des prévisions chiffrées, la FPI ne laisse guère planer de doute sur ce que sera l’année 2013. Le bilan dépendra cependant du succès des dernières mesures gouvernementales : le dispositif Duflot, successeur du Scellier, pour l’investissement locatif, et le PTZ réformé pour l’accession à la propriété. Sur ce point, les promoteurs ont quelques idées, et réitèrent notamment l’appel déjà lancé il y a quelques semaines en faveur d’une pleine réintégration de la zone B2 dans le Duflot. En l’état, la loi prévoit que les opérations réalisées dans la zone ne seront éligibles au dispositif que jusqu’au mois de juin. Au-delà, une dérogation préfectorale sera nécessaire, et la FPI craint que cela ne plombe encore un peu plus l’activité du secteur. Concernant l’accession à la propriété, la fédération déplore que l’allongement du différé de remboursement mis en place le 1er janvier dernier ne soit pas suffisant. Dans un entretien aux Echos, François Payelle, le président de la FPI, explique que les tranches 2 et 3 de revenus devraient avoir « le même différé que la tranche 1, c'est-à-dire 14 ans ».

Prix moyens du m² habitable des logements collectifs en 2012

  • France : 4 025 €/m² (+0,9 %)
  • Île-de-France : 4 690 €/m² (-3,9 %)
  • Province : 3 694 €/m² (+2,3 %)

  • Agglomération Aix : 4 669 €/m² (+11,3 %)
  • CA Angers-Loire-métropole : 2 869 €/m² (-4 %)
  • Annecy agglomération : 4 137 €/m² (-0,9 %)
  • CA Bassin d’Arcachon : 4 355 €/m² (+7,4 %)
  • CU Bordeaux : 3 490 €/m²(+1,5 %)
  • CA Caen : 3 105 €/m² (-8,1 %)
  • CA Clermont-Ferrand : 3 097 €/m² (-3,9 %)
  • Grenoble métropole : 3 472 €/m² (-1,2 %)
  • CA Le Havre : 3 368 €/m² (+9,3 %)
  • SCOT Lille : 3 252 €/m² (+0,1 %)
  • AU Lyon : 3 748 €/m² (+0,0 %)
  • Agglomération Marseille : 4 057 €/m² (+2,8 %)
  • Ca de Montpellier : 3 691 €/m² (+0,4 %)
  • CU Nantes métropole : 3 508 €/m² (-1,2 %)
  • Métropole Nice Côte-d’Azur : 5 230 €/m² (-0,3 %)
  • CA Nîmes métropole : 3 170 €/m² (+0,7 %)
  • CA Orléans-Val-de-Loire : 3 119 €/m² (+1,2 %)
  • CA Rennes : 3 346 €/m² (+6,0 %)
  • CA Rouen : 3 137 €/m² (-3,5 %)
  • CA Saint-Malo : 3 665 €/m² (-0,9 %)
  • CU Strasbourg : 3 252 €/m² (-2,1 %)
  • AU Toulouse : 3 285 €/m² (-0,7 %)
  • CA Tours : 3 109 €/m² (+5,2 %)

Emmanuel Salbayre - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 25/02/2013 à 20:10 par robby

    Ah bon ? Mais je croyais qu'on manquait de logement en France ?
    On nous aurait donc menti ???

  • 0 Reco 21/02/2013 à 21:56 par coco

    j'aime bien ton propos Flash...il est grand temps que cette comédia del arte s'achève et que les bourses cessent de se remplir sur le dos de l'ouvrier qui ne peut se loger décemment et qui s'échinera toute sa vie pendant que le multipropriétaire se gave à coup de Sceillier ou autre investissement :(

  • 0 Reco 21/02/2013 à 12:22 par FLASH

    Dire que ça ne baisera pas je suis mort de rire, je souhaite bonne chance aux constructeurs ou vendeurs qui vont persister par des prix aussi burlesques et fantaisistes.

    SI pas d’adaptations auX possibilités financières de la population ils devrons se reconvertir pour aller travailler
    chez MCD, il y a une limite à tout.

    Marc Pietri PDG de constructa avez dit (2011 de mémoire) que sur Lyon le m2 ne devez pas dépasser
    les 2500 euros le m2 si non ça finira pour bloquer.

    Il faudrait limiter tous ces aides et que ce soit l'acheteur et le locataire qui profitent réellement et pas les vendeurs
    ou les bailleurs.

    C'est tout simple, APL ok mais loyer modéré maxi X euros/M2 si dépassement pas d'aides.

    Une autre grosse connerie le prêt à taux 0%, les constructeurs gonflent les prix en tenant compte de cette aide IDEM il faut fixer un prix maxi au m2 pour avoir accès à cette aide si ça dépasse pas d'aide, la même chose pour l'investissement locatif achat prix plafonné et loyer plafonné et seulement pour les zones ou il y a un vrai manque de logement etc... c'est que du bon sens Mr. les politiques et décideurs.

    Payer trop chère pour se loger c'est de l'argent en moins qui est injecté dans la consommation, donc moins de travaille pour les entreprises etc....

    Il faut dégonfler cette bulle immo le plus rapidement possible pour relancer la machine si non nous allons direct contre le mur.

    Tapez sur google -- La France, pays où l'immobilier est le plus surévalué --- et vous verrez des articles d'hier sur la bulle immo.

  • 1 Reco 21/02/2013 à 12:10 par bruno

    la chute des ventes entraine une augmentation du chomage . cela va plomber notre economie.
    l'augmentation des prix des logements est due a l'augmentation des couts de construction...BBC = +15%

  • 2 Reco 16/02/2013 à 15:52 par generation detroussée

    je retablirai la peine de mort pour ses assistés qui endettent la france pour faire la culbute x4 x5 X10 sur le foncier parfois....

  • 2 Reco 15/02/2013 à 21:32 par Gironimo

    Allons plus loin

    Pourquoi construire des logements sociaux alors que la pénurie de logement est un mythe ?

  • 2 Reco 15/02/2013 à 21:30 par Gironimo

    +1 000 000 avec Gérard

    Elle est ou la pénurie ?

  • 0 Reco 15/02/2013 à 17:14 par niellll

    Il est temps de créer le free de l'immo...

  • 0 Reco 15/02/2013 à 12:30 par antoine

    l'offre est toujours tres faible, mais la demande encore plus (plus un rond..)

    Faut liberer le foncier un point cest tout, en obligeant/incitant les proprios a vendre leur terrain, un bout de leur jardin, par incitation fiscale, en incitant les maires (de gauche majoritairement en plus) a elargir leur PLUS sous peine de voir leur subvention divisée par deux..

    les solutions sont simples..... Mais Miss Duflot n'en a pas encore le courage! Allez Miss Duflot, remettez votre Jeans et au boulot!

  • 0 Reco 15/02/2013 à 10:36 par MisterHadley

    Les femmes et les patrons d'abord...!!!!!

    :D

  • 5 Reco 15/02/2013 à 10:30 par JACQUES51

    la bonne santé affichée du secteur était artificielle sur les dernières années, dopé aux subventions qui ont coûté très cher aux contribuables français. Elles ont ont porté à bout de bras non pas l'accession à la propriété mais les investisseurs du locatif, la différence est de taille, elle ont favorisé les multiproriétaires. Ce fut une mauvaise politique du logement.

  • 2 Reco 15/02/2013 à 09:41 par Gerard

    Quand on arrive pas à vendre, c'est qu'il n'y a pas de demande ! Alors elle est ou la fameuse pénurie française ???

  • 3 Reco 15/02/2013 à 07:57 par question

    "Les promoteurs n'ont vendu que 73 700 logements l'année dernière,"

    Alors pourquoi en construire 500000 ? y a pas de demande finalement, pas de besoin...

  • 2 Reco 14/02/2013 à 17:22 par hé-hé

    quand on n'arrive pas à vendre on baisse les prix. Allez les promoteurs, vous avez de la marge depuis des années que vous vous gavez comme des porcs

  • 0 Reco 14/02/2013 à 17:18 par NoirDesir

    aux sombres héros de la terre