Nice
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 27 janvier 2011 à 08h41

A Nice, certains quartiers sont trop chers pour les locaux


La ville de Nice
La ville de Nice
La ville de Nice (©dr)

Le marché immobilier à Nice est très actif. En effet, la ville bénéficie toujours de « l’aura » des villes de la Côte d’Azur. Après une période un peu compliquée lors de la crise (les étrangers habituellement très présents avaient déserté la cité méridionale), Nice retrouve des couleurs et le prix au mètre carré est un des plus élevé de France.

Le prix moyen au mètre carré à Nice s’élève à 4 196 euros. Il est équivalent à celui de la région PACA, qui avec l’Île de France possède les prix les plus hauts au mètre carré. Et selon les quartiers, la population locale n’a presque plus sa place, tellement les prix se sont envolés, laissant les étrangers ou investisseurs nationaux prendre possession du marché. Le quartier du Mont Boron est particulièrement touché par ce phénomène. Celui-ci est majoritairement composé de villas et d’immeubles de standing donnant sur la mer. Les prix y sont compris entre 7 000 et 12 000 euros le mètre carré. « Dans ce quartier huppé de Nice, on vise plutôt une clientèle étrangère ou nationale. Nous avons moins d’anglais d’avant, plus durement frappés par la crise, mais en revanche, beaucoup de russes, italiens ou même scandinaves cherchent à acheter sur les hauteurs de Nice » confie Robert Norait, responsable des ventes chez Nice Properties.

Un marché qui manque de biens

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Et si les demandes sont très soutenues, ce n’est pas le cas des offres. Les ventes, bien que dopées par l'effet Scellier, ont diminué, principalement en raison d'un stock qui est devenu insuffisant. « On manque de tout » confie Paul Colombani de l’agence Immobilière Rossini. « Les deux pièces ainsi que les studios sont pris d’assaut par les investisseurs, échaudés par les placements à risque de la crise, qui les transforment alors en location saisonnières » poursuit-il. Les grandes surfaces manquent également, et quand un bien est mis sur le marché au prix, il part très rapidement. Cette situation est confirmée par Nicolas Dupont, manager chez Century 21, qui déplore « un manque de grandes et moyennes superficies ». La demande s’avère toujours soutenue et les agences manquent de biens à proposer.

Le tram redynamise certains quartiers

Toutefois, certains quartiers tirent leur épingle du jeu et se redécouvre un nouvel intérêt. Alors que le quartier du Carré d’or est saturé, car étant essentiellement constitué d’ancien et très demandé, celui de Libération revêt un nouvel attrait avec l’arrivée du tram. Ce quartier est beaucoup demandé par les locaux, car le centre-ville devient proche sans que les prix ne soient prohibitifs. « Le secteur Nice Nord / Nice Libération redevient attractif. On y trouve plus des familles, des jeunes couples. Ici ce sont les niçois qui achètent », confie Nicolas Dupont.

Au final, le marché à Nice est très hétérogène, avec beaucoup de biens de luxe et de prestige, peu accessibles à la population niçoise, et d’autres, intéressants, notamment dans le neuf, mais plutôt éloigné du centre historique de la ville.

LaVieImmo.com
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...