Niort
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 16 septembre 2010 à 08h51

"Après un été en pente douce, le marché niortais repart"


Louis-Gaby Gibert
Louis-Gaby Gibert
Louis-Gaby Gibert (©dr)

Louis-Gaby Gibert, responsable de l’agence Sainte-Marthe, à Niort, analyse pour LaVieImmo.com l'état du marché immobilier à Niort, qui « redémarre après un été plutôt calme ».

(LaVieImmo.com) - Quel est l’état des lieux de l’immobilier niortais en ce moment ?

Louis-Gaby Gibert : Le premier semestre s’est plutôt bien passé, dans l’ensemble. Après la pause observée cet été, on peut dire que l’immobilier repart. Mais le marché se relève doucement de la crise, qui n’a pas épargné la commune, comme partout ailleurs.

Qu’est-ce qui se vend le mieux, actuellement ?

Louis-Gaby Gibert : D’une manière générale, le centre ville est le plus plébiscité, les gens recherchent tout particulièrement la maison de ville avec son lopin de terre. Il semble que c’est ce que recherchent les primo-accédants, en quête d’un peu d’espace en ville. Il y a également une demande toute particulière pour les grosses demeures, qui restent abordables pour des petits investisseurs. En centre ville, le choix est essentiellement fait en fonction des possibilités de stationnement. Un bien partira beaucoup mieux s’il bénéficie d’un garage ou d’une place de parking.

Quelle est-ce qui fait la spécificité du marché niortais ?

Louis-Gaby Gibert : Le marché ne se tient à flot que grâce à la demande des primo-accédants bénéficiant de l’effet positif des taux d’intérêt très bas, pour des biens allant de 100 000 à 150 000 euros, et celle des gros budgets pour des biens plus luxueux. Entre les deux, le marché est en panne. La fourchette de 150 000 à 300 000 euros intéresse moins les acheteurs.

Quelle est la part de l’investissement ?

Louis-Gaby Gibert : Bien que le marché soit « porté » par les primo-accédants en ce moment, Niort n’est pas en reste en ce qui concerne les petits investisseurs. On trouve un marché d’investisseurs pour des petites surfaces sur l’ensemble de la commune, surtout autour de 40 mètres carrés. Situées dans des petites copropriétés avec peu de frais, ces surfaces ont la part belle des investisseurs et font l’objet de nombreuses transactions.

Propos recueillis par Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...