Paris 13
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 5 juin 2014 à 09h40

Les prix bougent peu dans le 13e


Place Louis Armstrong dans le 13ème
Place Louis Armstrong dans le 13ème
Place Louis Armstrong dans le 13ème (©Wikimedia Commons)

L'arrondissement du sud parisien résiste. Après un coup de mou l'an dernier, les acquéreurs font leur retour au début de l'année.

(LaVieImmo.com) - Troisième arrondissement le plus peuplé de la capitale (170 000 habitants), le 13e tient bon. « Par rapport au premier semestre 2013, nous relevons une hausse de 19,6 % de ventes en volume au cours du second semestre 2013, attestant d'une baisse des stocks (397 ventes de logements, contre 332 au semestre précédent) », indiquait fin 2013 Marche-Immo.com, le site du Crédit Foncier.

Et si cette année « les premiers mois de l’année ont été durs », ce marché attire de nouveau les acquéreurs, confie Richard Mellul, responsable Century 21 Lutèce Immobilier. D’une part portés par les taux de crédit immobilier, à leurs plus bas niveaux, d’autre part par des tarifs qui ont cessé de grimper. Affichant 7 800 €/m² au premier trimestre, les prix de l’ancien dans l’arrondissement sont globalement stables (+0,60 % sur un an). Un niveau en deçà des records atteints il y a deux ans (7 950 €/m² au troisième trimestre 2012).

Quelques valeurs sûres

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Les valeurs sûres du secteur : le sud, qui « se valorise un peu plus en ce moment », ajoute M. Mellul. Une attractivité qui devrait se renforcer avec l’arrivée de la ZAC Gare de Rungis, et ses logements neufs en perspective. La Butte aux Cailles est toujours autant prisée, de même que les artères calmes, comme la rue de Tolbiac ou les rues résidentielles frontalières avec le 14e arrondissement. Ce qui est moins le cas des tours, d’Olympiades ou des abords du périphérique, « dès lors que les prix ne sont pas attractifs », appuie le professionnel.

Transactions récentes (Century 21)

  • -T3 de 67 m² rue Auguste Perret, dans une belle résidence fin années 1950, avec box et cave : 538 000 € FAI.
  • -Studio 20 m² Butte aux Cailles : 173 000 € FAI
  • -T2 de 23 m² Butte aux Cailles : 236 000 € FAI
  • Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
    Donnez votre avis
    Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
    (il vous reste 2000 caractères)


    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
    Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...