Paris 13
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 20 septembre 2012 à 09h08

Les prix se maintiennent dans le 13ème arrondissement


Le marché des petites surfaces en forme dans le 13ème
Le marché des petites surfaces en forme dans le 13ème
Le marché des petites surfaces en forme dans le 13ème (©dr)

L'immobilier reste quelque peu crispé dans le 13ème arrondissement, de l’avis des agents immobilier. Un marché en panne d’acquéreurs, mais où les prix se maintiennent à des niveaux élevés.

(LaVieImmo.com) - Chez les professionnels, le constat est quasiment unanime : les vendeurs maintiennent la pression et les acheteurs attendent une baisse. « Les propriétaires ont fait des estimations, pour certains il y a six mois, or celles-ci ne sont plus réalistes aujourd’hui », explique le responsable de l’agence Century 21 MK Immo. En très légère baisse entre les premier et deuxième trimestres, les prix moyens dans l’arrondissement affichaient au début de l'été 7 750€/m². Aujourd'hui, « les beaux produits se vendent toujours à des prix élevés mais les biens plus basiques peinent à se vendre », estime le professionnel.

La Butte aux cailles et les abords du 5ème gardent la cote

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Cette hétérogénéité se retrouve entre les secteurs du 13ème : « Dans les quartiers ‘village’ le marché est qualitatif », indique le Crédit foncier. Ainsi, les quartiers environnant le 5ème arrondissement sont de forts atout pour le 13ème, outre la Butte-aux-Cailles. Par exemple « autour du square René-Le-Gall », souligne M. Mallet, responsable de l’agence Futur Transactions 13ème. « Dans ces quartiers, les prix atteignent les 8 500 euros par mètre carré, et peuvent parfois monter jusqu’à 10 000 euros le mètre », ajoute le professionnel. A l’inverse, « les tours restent toujours moins prisées: 5500 € à 6000 € par mètre carré Porte de Choisy, dans le 'quartier chinois', et 7500 €/m² près de la place d'Italie », pour le Crédit foncier.

Les petits appartements ont la part belle

Si les gros appartements ne se négocient plus aussi facilement qu’avant, les petites surfaces attirent toujours autant. Ce qui témoigne d’un engouement toujours important pour l’investissement locatif. Chez Century 21, on explique avoir vendu 275 000 euros un appartement de 28 m² au dernier étage avec ascenseur dans un immeuble ancien, dans le quartier des Gobelins. Un studio de 30 m² s’y est aussi vendu en quinze jours 265 000 euros, au deuxième étage sans ascenseur. Chez Futur Transactions, un appartement de 69 m² a été cédé pour 530 000 euros dans le quartier Glacière.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 20/09/2012 à 16:32 par FredB.

    Pour ceux qui ont un peu de mémoire et surtout un esprit d'analyse un peu plus poussé que lavieimmo :
    http://www.lemonde.fr/cgi -bin/ACHATS/acheter.cgi?o ffre=ARCHIVES&type_item=A RT_ARCH_30J&objet_id=4896 05

  • 0 Reco 20/09/2012 à 09:58 par Roukam

    Deux exemples de ventes non datés pour essayer de sous entendre que le marché peut repartir. Bon ca sent la cata...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...