Paris 13
LaVieImmo.com
DiversDiversjeudi 9 décembre 2010 à 10h19

Un projet immobilier de la Chancellerie bloqué par les députés


Le ministère de la Justice à Paris
Le ministère de la Justice à Paris
Le ministère de la Justice à Paris (©dr)

Mercredi 8 décembre, les députés se sont opposés à la réalisation d’un projet immobilier du ministère de la Justice. Ils ont adopté à l’unanimité un amendement au collectif budgétaire bloquant cette réalisation, révèlent Les Echos.

(LaVieImmo.com) - Ce projet immobilier avait pour but de regrouper toutes les administrations centrales du ministère de la Justice « au sein d'un seul et même immeuble, situé porte d'Issy à Paris, et qui ferait l'objet d'une location » nous apprend le quotidien. Ce programme devait, pour le ministère, passer sans problème, et avait même « fait l'objet d'un décret d'avance (232 millions d'euros) ». Pourtant, comme le dévoilent Les Echos, la commission des Finances avait donné un avis défavorable. Celui-ci a donc été suivi par les députés, mercredi.

Une «  aberration financière et sociale »

Une proposition qui a choqué les députés, qui l’ont rejeté à l’unanimité. C'est une «  aberration financière et sociale », a déclaré le président du conseil de l'immobilier de l'Etat, Yves Deniaud (UMP), cité par Les Echos. En effet, ce projet a un coût élevé à cause de son emplacement. Or, une autre idée avait été proposée, coûtant 40 % moins cher mais se situant dans un quartier moins prestigieux de l'est parisien, porte de Bagnolet. « Ce n'est pas à un quarteron de hauts magistrats de s'opposer à l'intérêt collectif », s'est exclamé Yves Deniaud. « Les députés ont donc réduit hier les crédits du ministère de 72 millions d'euros ». Celui-ci devra donc s'installer porte de Bagnolet. « Le Sénat devrait suivre, ce qui mettra le ministère au pied du mur » conclut le quotidien.

Nastasia Desanti - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...