Paris 15
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 31 mai 2012 à 09h01

Les prix restent élevés dans le 15ème arrondissement


Le quartier Convention, l'un des points forts du 15ème
Le quartier Convention, l'un des points forts du 15ème
Le quartier Convention, l'un des points forts du 15ème (©dr)

Le marché immobilier se maintient dans le 15ème arrondissement, malgré un léger repli des transactions. Possédant des prix élevés bien que variables, le 15ème garde la cote, notamment auprès des jeunes actifs parisiens.

(LaVieImmo.com) - Le marché immobilier s’est calmé dans le plus grand arrondissement de la capitale depuis le début de l’année. En cause, notamment, la réforme de la fiscalité des plus-values immobilières en février, explique Gilles Houdayer, directeur de l’agence ERA Paris 15ème Emile Zola. David Queillé, manager au sein de l’agence Century 21 Habitat espace conseil, constate pour sa part « un net ralentissement de la demande », même si le secteur reste « dynamique  ».

Des prix hétérogènes

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Une tendance qui n’a pas encore gagné les prix. Avec 8 670 euros par mètre carré en moyenne fin 2011, l'arrondissement le plus cher du sud de la capitale a dépassé les 8 390 euros par mètre carrés observés alors par les notaires d’Ile-de-France. Mais si au nord, les prix au m² peuvent dépasser les 10 000 euros, le sud jouit de tarifs plus attractifs, souvent au-dessous des 8 000 euros par mètre carré. « Les prix descendent à 7 500 euros le m² au sud-est vers la porte de Vanves, le meilleur rapport surface-prix », commente le Crédit foncier.

Les secteurs en forme et plébiscités des acquéreurs restent Pasteur, Commerce, Convention ou Boucicaut, souligne David Queillé. La zone située au sud de Convention suscite un engouement moindre : la Porte de Vanves, les boulevards des Maréchaux et la limite avec 14ème, ont un immobilier moins prisé. Pour autant, le sud continue à attirer des « initiés » : ceux qui résident déjà dans le quartier et souhaitant y rester, explique-t-on chez Century 21.

Essentiellement des petites surfaces

Le 15ème est propice à l’acquisition de studios ou de moyennes surfaces : entre 65 et 70 % des appartements vendus chez Century 21 vont du studio au trois pièces. Par exemple, l'agence mentionne un studio de 14 m² côté mairie du 15ème, « dans un immeuble pierre de taille » vendu 145 000 euros en moins de dix jours. Un T2 de 29 m² à refaire, dans le secteur Cambronne, est parti pour 255 000 euros, et un appartement de 63 m² à rénover, toujours vers la mairie, s'est négocié 530 000 euros.

De quoi attirer « des investisseurs séduits par la pierre de qualité offrant de bons rendements », estime M. Queillé. Mais aussi des primo-accédants plutôt aisés et accompagnés, principalement « âgés de 28 à 40 ans et plutôt du type cadre supérieur » travaillant à La Défense, ajoute M. Houdayer. Les 5 pièces et plus ne sont en revanche pas nombreux dans l’arrondissement, s’accordent les professionnels.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...