Paris 15
LaVieImmo.com
PrestigePrestigemardi 18 octobre 2016 à 10h57

Qui sont les architectes en lice pour relooker la tour Montparnasse ?


Le gratte-ciel parisien est désormais entre les mains de 7 professionnels du design. Quel est leur profil, comment vont-ils rénover l'édifice le plus mal-aimé de la capitale? Zoom sur ces professionnels qui veulent apporter un nouveau visage à cette tour que les Parisiens n'ont jamais aimé.

(LaVieImmo.com) - Le vaste projet de rénovation de la tour Montparnasse a franchi une nouvelle étape. On connaît désormais la liste des candidats sélectionnés pour le second tour du grand concours d’architecture lancé en juin dernier pour métamorphoser l’édifice. Sur plus de 700 marques d’intérêt parvenues des quatre coins du monde, seules sept agences ont été retenues, "au regard de leur fiabilité, leur expertise, leur audace et leur compréhension de nos enjeux", souligne l’ensemble immobilier Tour Maine-Montparnasse (EITMM), les organisateurs de ce concours.

Parmi elles figurent trois bureaux d’architectes français: Architecture-Studio, Dominique Perrault Architecture et nAOM, dont le nom est issu de la fusion entre trois cabinets (Franklin Azzi Architecture/Chartier Dalix/Hardel-Lebihan Architectes). Quatre autres pays sont également représentés (Chine, Pays-Bas, Royaume-Uni et États-Unis).

Premier coup de pioche en 2019

Les architectes vont travailler jusqu'à fin décembre sur des avant-projets plus poussés. Pour remporter la compétition, ils devront mettre l'accent sur l'innovation, la modernité, les compétences techniques et les performances environnementales, tout en assurant une gestion du chantier "exemplaire" avec le moins de nuisances possibles pour le voisinage. Les professionnels devront rendre leur copie en mars prochain.

Une troisième étape mettra en compétition ensuite deux finalistes et l’équipe lauréate sera désignée en juillet 2017, avec pour objectif un premier coup de pioche en 2019. Les quelque 280 copropriétaires de l’ensemble immobilier Tour Maine-Montparnasse (EITMM) et ses partenaires publics, dont la mairie de Paris, planchent sur ce chantier depuis plusieurs années. Ils rêvent d’une inauguration du gratte-ciel parisien avant 2024, année des Jeux Olympiques si la capitale est retenue. L’édifice de 210 mètres de haut fermera le temps des travaux.

Julien Mouret - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...