Paris 17
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitemercredi 6 mars 2013 à 13h03

Quand la gardienne squatte l'immeuble...


Le 24, boulevard Bessières, dans le 17e
Le 24, boulevard Bessières, dans le 17e
Le 24, boulevard Bessières, dans le 17e (©Google Street View)

Une femme a profité de son statut d’ex-gardienne de l’immeuble pour s’installer sans titre dans un logement social de l’immeuble. Ce qui fait grincer des dents son bailleur social, tout comme ses voisins...

(LaVieImmo.com) - Un squat peu ordinaire, au 24, boulevard Bessières (17ème). Une gardienne intérimaire d’une trentaine d’années occupe en toute illégalité, « avec son fils et deux hommes », dans un logement social de 60 m² au sein de l’immeuble dont elle avait la responsabilité ; révèle Le Parisien. « Elle était venue pour remplacer la gardienne en congé maternité et en congé parental mais elle n’a pas voulu partir quand la titulaire est revenue », livre au quotidien Michèle Quinton, présidente de l’association de locataires Ecoute Habitat 17.

La jeune femme y a eu accès en toute simplicité : il lui a suffi de prendre les clés dans le placard à clé de la loge. Ironie du sort : les gardiens ont parmi leurs missions de veiller à que ce type d’agissement n’arrive pas.

L'immeuble du « forcené du 17e »

Le bailleur social, Paris Habitat, se dit « très ennuyé par cette histoire interne ». Celui-ci déclare au Parisien avoir lancé une procédure d’expulsion il y a un an, « ordonnée par le tribunal le 15 octobre mais nous attendons la fin de la trêve hivernale (Ndlr, qui se termine le 15 mars) », indique un porte-parole de l’organisme. Les voisins sont eux aussi excédés par cette femme, mais pour différentes raisons. Elle est décrite comme « violente » par l'un d'eux, les violences conjugales seraient monnaie courante dans son foyer, aux dires des voisins.

L’immeuble avait déjà fait parler de lui par l’affaire du « forcené du 17e ». Un homme qui, lors des attentats de Mohammed Merah, s’était retranché chez lui en déclarant vouloir « buter des flics ». Un cocktail explosif, qui pousse les habitants de l’immeuble à exhorter Paris Habitat à « prendre ses responsabilités », conclut le quotidien.

Estimez votre bien en quelques secondes : cliquez ici.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...