Paris 3
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 19 septembre 2013 à 10h01

"Dans le 3ème, les petites surfaces se vendent très bien"


L'agence ERA dans le 3ème
L'agence ERA dans le 3ème
L'agence ERA dans le 3ème (©dr)

Stéphane Deng, responsable de l’agence ERA à Paris 3 répond aux questions de LaVieImmo.com

(LaVieImmo.com) - Comment se porte le marché de la vente à Paris 3 ?

Stéphane Deng : Bien, dès lors que l’on parle de petites surfaces. Les studios et les deux pièces trouvent facilement preneurs. A l’inverse, les acquéreurs se font rares pour les appartements familiaux. Globalement, la tendance reste à l’attentisme, ils sont très hésitants. En plus, il n’y a pas autant d’offre qu’il pourrait y en avoir dans d’autres arrondissements voisins, dans le 10ème ou encore dans le 11ème.

Quel est le profil de la clientèle ?

Stéphane Deng : Notre clientèle est principalement parisienne à la recherche d’une résidence principale. Nous traitons également avec des primo-accédants qui restent toujours présents sur le marché.

Que recherche particulièrement cette clientèle ?

Stéphane Deng : Le 3ème reste couru, plusieurs choses jouent en faveur de cet arrondissement. Notre clientèle reste sensible à la présence d’immeubles haussmanniens ou encore à l’animation notamment dans le Marais. La rue de Bretagne, par exemple, est particulièrement prisée.

Quid du temps de transaction ?

Stéphane Deng : Sans surprise, les délais de transaction varient selon la taille et les prix. Pour les biens qui dépassent le million d’euros, les négociations sont longues. En revanche, pour les petites surfaces, aucune difficulté : récemment, nous avons vendu un studio de 23 mètres carrés à 220 000 euros en dix jours seulement.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Propos recueillis par S. L. - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 20/09/2013 à 14:25 par hé-hé

    En attendant le nouveau Friggit a vu le jour aujourd'hui et là... si ce n'est pas la dégringolade sur Paris alors dites-moi ce que c'est... : )))) mouhahahaha

  • 0 Reco 19/09/2013 à 12:20 par jocoquo

    Oui ce sont d'ailleurs ces types de biens qui tirent la moyennes des prix au m² parisien vers le haut(ca c'était avant) maintenant ca permet juste de maintenir les prix.

    On se rend bien compte que c en'est pas un indicateur pertinent, et pourtant c'est ce qui est repris en boucle par les médias d'abrutissement des masses....

  • 0 Reco 19/09/2013 à 12:11 par super locator

    Sur les petites surfaces au coeur de Paris, on est clairement sur une démarche patrimonial, hors marché classique. Ce n'est pas la nécessité de se loger ou encore les rendements locatifs qui justifient les achats....

    Ce type de marché sera le dernier à dégringoler, si l'assainissement du marché dure suffisamment longtemps...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...