Paris 3
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 31 août 2011 à 16h03

Logement : Jeudi Noir s'invite chez les agents immobiliers


Pour Jeudi Noir, les réponses sur le mal logement se font toujours attendre
Pour Jeudi Noir, les réponses sur le mal logement se font toujours attendre
Pour Jeudi Noir, les réponses sur le mal logement se font toujours attendre (©dr)

Les « galériens du logement » ont occupé ce mercredi une agence immobilière, en demandant « une régulation du marché immobilier », dans un contexte de hausse des prix et de multiplication des pratiques abusives dans la location. Les militants veulent en outre «  un plafonnement des loyers et la construction de logements accessibles ».

(LaVieImmo.com) - Après les immeubles vacants, les agences immobilières. Jeudi Noir fait un nouveau coup d’éclat aujourd’hui, et s'est installé, sans heurts d'après le collectif, dans une agence Foncia située dans le troisième arrondissement de Paris, rue de la Bourse. L'occasion de se faire à nouveau entendre sur les difficiles conditions de logement, qui affectent en premier lieu les jeunes. « Au moment de rechercher une chambre ou une studette, nous subissons un véritable racket de la part des propriétaires qui s’imaginent que leur 9 mètres carrés souplex est en or massif, mais aussi de la part des agences immobilières qui font grassement leur beurre sur ce juteux business », déplore le collectif dans un communiqué en ligne sur son site Internet.

Réguler pour faire cesser les abus

L’association rend responsable les particuliers comme les agences immobilières, alors que l’UFC-Que choisir vient de pointer du doigt la pérennité de certaines pratiques abusives dans la location. « Loyers et honoraires stratosphériques, demandes de pièces illégales dans 62 % des cas, les agences n’ont pas hésité à demander des documents interdits par la loi, comme l’attestation de l’employeur (46 % des cas), l’attestation du précédent bailleur (10 %), la photographie d’identité (10 %), discrimination intensive des profils douteux », rappelle Jeudi Noir.

Une situation qui souffre d’une insuffisance, voire d’une absence de réglementation. Car le gouvernement « s’est bien abstenu depuis quatre ans de prendre des mesures réellement efficaces contre la crise du logement, et a surtout encouragé la flambée des prix à grand coups d’exonérations d’impôts pour les investissements immobiliers ». De même, la Mairie de Paris est-elle mise en cause, en accélérant « la transformation galopante de logements en bureaux, le rejet des classes populaires toujours plus loin pour céder la place aux couples aisés »…

Un « coup de semonce »… dans le vent ?

Pour Manuel Domergue, porte-parole du collectif, cette opération est avant tout « un coup de semonce pour la rentrée ». Mais la rage de laisser place à la lassitude. « Les effets d’annonce des pouvoirs publics pour améliorer les conditions de logement se sont multipliés, sans réellement aboutir », estime-t-il. A l’image des dernières solutions proposées mardi dernier par le ministre de l’Enseignement supérieur, Laurent Wauquiez, qui le laissent dubitatif. Il s’agirait de mettre en place un « passeport logement étudiant », a indiqué le ministre ; un dispositif permettant de financer le dépôt de garantie du locataire étudiant par un fonds.

Or, « depuis 2002 on nous parle du dispositif locapass ou de la garantie risques locatifs, mais cela ne marche pas », s’agace le militant. Et à mesure que l’échéance des présidentielles se rapproche, on peut rester sceptique quant à la mise en place d'un plan d’envergure dans ce domaine…

Retrouvez les loyers moyens par ville

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 31/08/2011 à 17:45 par françois

    @ antoine
    +1

  • 1 Reco 31/08/2011 à 15:53 par antoine

    ca va peter comme en Israel! Mais il ne faut pas parler uniquement des loyers! il faut parler des prix a l'achat! Etre locataire a vie n'est pas une fin en soi!

    Il faut lancer des appels via face book a des manifs pour faire baisser ces prix!

    la solution, je la repete: que les proprios de terrains vendent !!! Il faut les inciter a vendre! Comment? En les surtaxant lourdement!l faut multiplier par deux l'offre du foncier!
    Tout terrain classe en zone UH doit etre taxer tres lourdement! Cest tres facile a faire et a mettre en place avec les PLUS!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...