Paris 3
LaVieImmo.com
DiversDiversmardi 3 janvier 2012 à 17h17

Paris : Coup d'envoi des travaux Place de la République


Le futur visage de la Place de la République
Le futur visage de la Place de la République
Le futur visage de la Place de la République (©Trevelo & Viger-Kohler (TVK))

La Place de la République se réinvente dès aujourd’hui. Le chantier mis en place pour une durée d’un an-et-demi donnera un nouveau visage à la place emblématique pour le printemps 2013. Les travaux entraîneront des changements progressifs pour les automobilistes.

(LaVieImmo.com) - En 2008, la Mairie de Paris faisait un pari ambitieux : revaloriser la Place de la République ainsi que son symbole historique, et en faire selon ses propres termes « un espace populaire et convivial rendu aux piétons ». Les travaux qui ont débuté aujourd’hui tendront donc à faire disparaître la circulation automobile qui envahissait la place. A l’issue du concours d’architectes paysagistes organisé en 2009, l’agence Trevelo & Viger-Kohler avait été retenue pour donner à la place une seconde vie, et réaliser des travaux dont le coût total est estimé à 17,5 millions d’euros.

Un espace avant tout dédié aux piétons

Le but premier des travaux est de faire de la Place de la République une promenade agréable pour les piétons, un lieu de détente au cœur de la ville. Pour cela, plusieurs modifications sont prévues, d’ordre esthétique ou pratique.

En premier lieu, le rond-point situé autour de la statue disparaîtra pour dégager un grand espace pouvant accueillir des kiosques, des terrasses et des jeux pour enfants. La luminosité sera repensée pour mettre en valeur les façades de la place et la statue. Par ailleurs, la circulation piétonne sera facilitée: les trottoirs seront élargis et des pistes cyclables aménagées de part et d’autre de la Place. Des moyens d’accès pour les personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap sont également prévus sur l’ensemble de l’espace. Enfin, les transports en commun seront plus visibles et accessibles, une nouvelle station de taxis et une station Autolib’ seront mises en place.

Un espace qui respecte l’environnement

La nouvelle Place de la République sera durable ou ne sera pas, avec le choix d’un éclairage économe en énergie et le souci de biodiversité. Les arbres existant déjà sur la place seront préservés, et des féviers d’Amérique seront plantés. Afin de lutter contre les îlots de chaleur urbains, des miroirs d’eau seront mis en place de part et d’autre du bassin entourant la statue.

Un espace piéton au détriment de l’espace automobile ?

La création d’un tel lieu de détente peut-elle avoir des conséquences néfastes ? Pour les automobilistes, sûrement. Les travaux, qui se dérouleront en deux temps, modifieront progressivement la circulation des voitures autour de la place.

Pour l’instant et jusqu’au mois de mai, les voitures pourront encore circuler autour de la place pendant la construction de la chaussée et le déséquipement des terre-pleins centraux. Puis, de mai 2012 jusqu’au printemps 2013, l’aménagement de l’esplanade piétonne et des trottoirs périphériques entraînera des modifications plus importantes. Les voitures ne pourront plus traverser le centre de la place ni emprunter la voie Nord. Certaines rues donnant sur la place changeront d’orientation ou passeront à sens unique.

Bien que le projet de mettre à double sens les grands boulevards pour 2012 soit évoqué, les voitures auront perdu beaucoup de leur omniprésence dans le secteur. Les automobilistes parisiens s’en inquiètent, mais qu’ils s’y préparent : la nouvelle Place de la République sera avant tout une promenade.

Marielle Davoudian - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...