Paris
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 26 janvier 2015 à 14h27

7 % des 30-35 ans en mesure d'acheter le bien qui leur correspond à Paris


Les jeunes actifs 5 fois moins nombreux qu'en 1998 à pouvoir acheter selon leurs besoins
Les jeunes actifs 5 fois moins nombreux qu'en 1998 à pouvoir acheter selon leurs besoins
Les jeunes actifs 5 fois moins nombreux qu'en 1998 à pouvoir acheter selon leurs besoins (©Fotolia)

Le jeunes actifs capables d'acheter un bien adéquat pour leur ménage sont cinq fois moins nombreux qu'en 1998.

(LaVieImmo.com) - Une minorité de jeunes ménages est en mesure d'acquérir le logement de leur choix dans la capitale. En effet, seuls 7 % des ménages âgés de 30 à 35 ans étaient en 2010 en mesure d’acquérir un bien immobilier correspondant à leurs besoins, en surface ou emplacement, « contre 32 % en 1998 » selon une étude du Crédit Foncier. Soit près de cinq fois moins en douze ans.

Tendance qui épargne les ménages plus âgés : Les 50-55 ans ont une baisse de pouvoir d'achat plus limitée sur cette période : « la proportion de ménages de cette tranche d’âge en mesure d’acquérir un bien immobilier est en effet passée de 68 % en 1998 à 45 % en 2010 », selon cette étude qui souligne la fracture grandissante entre pouvoir d'achat des jeunes et de leurs aînés.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 03/02/2015 à 12:20 par dagoba11

    "Si les ieuv n'ont pas les moyens suffisants pour financer leurs vieux jours, ce seront leurs enfants OBLIGATOIREMENT qui devront le faire, même symboliquement s'ils n'ont pas beaucoup d'argent..."

    bah justement, plutôt que de faire payer les enfants, les grand parents on préféré vendre leur maison pour payé la MDR le plus longtemps possible

    donc si les grand parents n'avaient pas vendu, les enfant aurait dû payer 2500€ par mois.
    là ils sont tranquille pendant 5 ou 6ans sans devoir demander au enfant de payer

  • 0 Reco 02/02/2015 à 19:09 par @dave

    Suivre tes passionnantes aventures virtuelles et mythomaniaques font que tout le monde s'y connait, maintenant..!

    LOL

  • 0 Reco 02/02/2015 à 18:48 par Dave

    Ouaip et le Misterhdley, il s'y connait en sénilité, retraite et tout le tintouin!

  • 0 Reco 30/01/2015 à 19:32 par MisterHadley

    Dagoba, c'est l'Etat lui-même et les collectivités, dont les départements, puisque dépendent d'eux-les mouroirs à vieux, qui légalement ont ces prérogatives-là...

    Informes-toi, et tu l'apprendras de par toi-même...

    Et ce n'est pas d'aujourd'hui...

    Si les ieuv n'ont pas les moyens suffisants pour financer leurs vieux jours, ce seront leurs enfants OBLIGATOIREMENT qui devront le faire, même symboliquement s'ils n'ont pas beaucoup d'argent...

    La "solidarité" nationale n'intervient qu'après avoir scrupuleusement étudiés TOUTES les ressources et patrimoines des enfants...

    Hé oui..!

    Dans le cas d'espèce que tu cites,, les services sociaux n'imposent pas que les vieux vendent, ils mettent simplement une hypothèque ou assimilés, sur le bien immobilier en question...

    Afin de se voir ensuite payés les frais que la "solidarité" nationale aura réglé en lieu et place des enfants...

    Lorsque les vieux décèdent, est alors actionnée cette hypothèque, le bien immobilier est vendu au profil des services sociaux pour se rembourser.

    Message édité 30/01/2015 à 19:39

  • 0 Reco 30/01/2015 à 11:18 par dagoba11

    c'est bien jolie mais qui payes la maison de retraite?

    mes grands parents on préférait repousser au maximum le faites de faire payer les enfant pour leur séjour en maison de retraite

    tu aurais préféré avoir la maison mais payer 2500€ à la maison de retraite?

    ce qu'on fait mes grands parents, deviendra de plus en plus courant au fur et à mesure que les papy boomer deviendront dépendant.

  • 0 Reco 29/01/2015 à 14:49 par Gaston

    Et voilà l'intellectuel en chef du site qui nous sort une énième fois sont couplets sur "être locataire à vie " ou propriétaire.
    Il n' a toujours rien compris au débat.

    Giro a entièrement raison, à cet instant les zones même les plus tendues ont baissé en prix. La location est rentable depuis 4 ans.

    Les primos qui ont un gros apport sortiront leur épingles du jeux le moment venu.

  • 1 Reco 29/01/2015 à 12:52 par MisterHadley

    C'est que tu n'as rien compris au film, dagoba, mais on le savait déjà... ^^

    Ce que toi, tu oublies, mon grand, c'est que "riche" ou pauvre, tu devras quoi qu'il arrive pourvoir financièrement aux vieux jours de tes vieux, au titre du devoir alimentaire légal auquel tu seras tenu s'il en est décidé ainsi...

    Ce que tu oublies également, c'est que des vieux peuvent donner ce qu'ils veulent, sans être eux mêmes ensuite à la rue...

    Exemple: des vieux veulent favoriser leur petite fille méritante, et décident de lui donner l'usufruit temporaire (dix ans) d'un appartement qui est loué, et génère donc des revenus...

    Les vieux sont donc toujours propriétaires de l'appartement, mais c'est leur petite fille qui, en tant qu'usufruitière provisoire, va encaisser les loyers pendant dix ans...

    Hé oui..!

    La petite fille bénéficie ainsi d'un revenu assuré, pendant dix ans, même si elle n'est que jeunette et étudiante initialement sans le sou..!

    Ce qui fait qu'elle peut voir ainsi l'avenir bien plus sereinement, et se consacrer pleinement à ses études, pour ainsi bien mieux démarrer dans la vie, surtout lorsqu'elle aura ainsi son premier job, les banques lui feront des facilités qu'elle n'aurait jamais si elle n'avait pas cette "solvabilisation" accordée par ses grands parents...

    Et il y a un tas de variantes différentes, dagoba...

    Bienvenue dans la vraie vie..!

  • 0 Reco 29/01/2015 à 11:44 par dagoba11

    @mh

    les vieux avant de donner, ils risquent pas de passer par la case maison de retraite?

    non parce que c'est bien beau la donation MH mais tu semble avoir oublié ce détail.

    Mes grand parents on vendu leur maison afin de payer la maison de retraite.
    c'était ça ou faire payer 2500€ aux enfants et petits enfants sur les 5000€ demander par la maison de retraite

    puis bon s'il faut attendre d'avoir 55ans pour être propriétaire surtout que en général tu bosses pas forcement près de tes parents

    en tout cas ton propos confirme que ça sert à rien d'acheter, autant attendre ça contredit un peu ce que tu nous dis sans cesse depuis 4ans à savoir acheter même si c'est pour un bien minable et qu'on s'endette sur 30ans

  • 0 Reco 28/01/2015 à 23:55 par @giro

    C'est même précisé par les courtiers dont u peux lire les déclarations sur ce présents sites...

    Hé oui.

    Entre tes fantasmes et autres incantations, et la réalité, il y a une immense différence...

    Les pimo en devenir seront solvabilisés par les donations de leurs darons...

    Darons qui, pour donner, sont donc dégagés de tout emprunt sur ce qu'ils donnent, évidemment..!

    Ce qui fait que du jour au lendzmain, un "primo" qui n'a pas une thune, se voit directement "solvabilisé" par l'immobilier donné.

    Hé oui..!

    Et les vieux ne vont donc pas vendre, mais donner à leurs enfants ou petits enfants les plus méritants, ce qui est plus que normal, on privilégie les siens, plutôt que d'engraisser des feignasses qui attendent assis sur leur cil que les autres leur filent ce qu'ils ne sont pas foutus de gagner par eux-mêmes.

  • 0 Reco 28/01/2015 à 18:51 par David

    J'adore:
    Les vieux ne vendront pas, justement, puisqu'ils sont propriétaires et n'ont plus ainsi à payer un loyer à perte...

  • 0 Reco 28/01/2015 à 09:54 par Giro

    Ce qui intéresse la banque ce sont les revenus et l'apport. Quand on est endetté à 30% pour un bien qui a perdu de la valeur, nul doute que la banque va vous faire des courbettes....Ceux qui ont acheté en 2012 commencent à pressentir leur lourde erreur.
    L'héritage est un fait mais qui arrive bien trop tard, ce sont les secondo accédant qui en profite, il suffit de se renseigner sur les chiffres officiels avant de claironner des contre vérités purement basées sur l'émotivité.

    C'est la pénurie...de primos solvables et c'est un mal pour un bien.

  • 0 Reco 27/01/2015 à 23:12 par @giro

    Non... les chiffres démontrent également que les banques financent bien plus facilement celles et ceux qui ont déjà au moins un petit quelque chose en immobilier...

    Les vieux ne vendront pas, justement, puisqu'ils sont propriétaires et n'ont plus ainsi à payer un loyer à perte...

    Ensuite, ils privilégieront leurs enfants, ou petits enfants, pour les aider à démarrer leurs propres vies avec ce "petit quelque chose" qui plait aux banques...

    Hé oui.

  • 0 Reco 27/01/2015 à 22:33 par Giro

    S'il n'y a pas de primo pour alimenter le ponzi, il s'effondrera. La seul issue est de solvabiliser les primos et c'est ce qui est fait avec la baisse des taux....mais ca ne suffit plus.

    L'immo va s'effondrer surtout avec la population vieillissante qui devient inexorablement vendeur net.

  • 0 Reco 27/01/2015 à 22:29 par @Jérome

    Le "commentaire" est surtout celui -ci : un constat de la réalité actuelle

    De 32% en 1998, on est passé à seulement 7% en 2010 des 30-35 ans qui ont les moyens financiers d'acquérir le logement dont ils ont besoin.

    C'est un fait.

    Et avéré par plusieurs études.

    Les bisounours sont ceux qui croient dur comme fer que les prix de l'immobiliers reviendront à ce qu'ils étaient il y a trente ans..!

    Ils se réveilleront assez vite, maintenant, et très douloureusement, en n'ayant plus la possibilité de nier l'évidence ni la réalité, exclu des banques car trop "vieux" et trop "risqués" comme profils...

    A deux doigts du chômage qui, statistiquement, les frappera si cela n'aura pas encore été le cas, etc, etc, etc.

    Les taux auront alors repris leur progression et ne reviendront JAMAIS à ce qu'ils sont historiquement en ce moment...

    La génération suivante, les prochains "jeunes", eux, leur couperont alors l'herbe sous le pied, surtout qu'il a été officiellement acté aujourd'hui que l'on aura même pas atteint les 300000 constructions en 2014, au lieu des 500000 annuelles promis et surtout, nécessaire, d'où la pénurie qui n'est plus dissimulée maintenant pour les prochaines années...

    Au final, et après avoir pleurniché depuis des années déjà, les pleureuses actuelles sont quasi certaines d'être les pleureuses de demain..!

  • 0 Reco 26/01/2015 à 22:28 par Friand

    Et ceux qui faisaient encore des études en 1998 ?
    Ce ne sont pas des attentistes ou bien ?

  • 0 Reco 26/01/2015 à 22:18 par @Jérome

    2 études te le prouvent, en plus!

  • 0 Reco 26/01/2015 à 22:17 par @Jérome

    Le rapport est évident!!!

    On t'explique qu'en 1998, il y avait 32% des 30-35 ans qui pouvait s'offrir l'immobilier dont ils avaient besoin...

    Et que 12 ans plus tard, ils ne sont plus que 7% à pouvoir se l'offrir.

    Ceux de ces 32% de 1998 qui auront "attendu" en pensant que c'était judicieux, auront-ils eu raison, puisque 12 ans plus tard, seuls 7% de cette classe d'âge peuvent maintenant parvenir...

    Les "attentistes" de 1998 ont fait un très mauvais pari sur l'avenir, et personne ne leur rendra jamais ces années bêtement perdues!!!

  • 0 Reco 26/01/2015 à 19:41 par Jérome

    C'est quoi le rapport avec attentiste ou pas? Y en a marre de toujours raconter n'importe quoi dans les commentaires...

  • 0 Reco 26/01/2015 à 19:13 par @roger

    Il s'agit surtout de deux études distinctes qui prouvent que les attentistes ont tout faux

  • 0 Reco 26/01/2015 à 18:53 par Roger

    Après l'annonce de UFC sur le coup de la vie en 1984/2014, on dirait que la presse prépare le terrain... pour justifier la baisse.

    http://www.lavieimmo.com/ prix-immobilier/une-maiso n-ca-coute-10-annees-de-s alaire-30054.html

  • 1 Reco 26/01/2015 à 17:59 par Jéjé

    Ben ouais à force de faire n'importe quoi pour les papy-boomer..on pénalise les jeunes actifs, ceux qui paient le système de santé et de retraites des sus-cités....continuons, nul doute que l'avenir est radieux.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...