Paris
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 12 février 2013 à 13h35

Baisse des prix en Île-de-France (MeilleursAgents)


Pas de décrochage en vue, selon MeilleursAgents
Pas de décrochage en vue, selon MeilleursAgents
Pas de décrochage en vue, selon MeilleursAgents (©dr)

Selon le réseau, le mouvement, encore léger, devrait s'accentuer dans les prochains mois, sans pour autant s'emballer.

(LaVieImmo.com) - Selon le baromètre MeilleursAgents.com, mis à jour mardi, les prix de l’immobilier à Paris ont baissé de 0,3 % sur un mois en janvier, après une hausse de 0,2 % en décembre. Sur un mois également, le réseau observe des replis de 0,7 % dans la petite couronne (92, 93, 94) et de 0,4 % dans la grande couronne (77, 78, 91, 95).

Dans un marché à « la dynamique […] très différente d’il y a un an », seuls « les vendeurs « forcés » de vendre sont présents », explique Sébastien de Lafond, président de MeilleursAgents. « Moins nombreux », ces vendeurs « ajustent leurs prétentions à la nouvelle dynamique du marché ».

Le dirigeant réitère sa prévision d’une baisse de prix plus marquée en 2013 qu’en 2012, tout en continuant d’exclure un décrochage du marché francilien.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 1 Reco 14/02/2013 à 10:04 par hé-hé

    le prix va s'ajuster tout seul, il faut juste rester neutre face au canardage d'articles "regardez, ça baisse c'est maintenant qu'il faut acheter", "acheter aujourd'hui demain ça sera plus cher et moins bien" etc etc.

    Non, ce n'est pas encore suffisamment baissé pour devenir correct !! Il faut ATTENDRE, ne pas bouger, laisser les choses naturelles filer, telles que divorces, décès etc etc... l'obligation de vendre est la seule chose qui doit conduire maintenant le marché.

  • 2 Reco 13/02/2013 à 19:49 par xavier-94

    Et je crois sincèrement que la perte à fond perdu de mon loyer est beaucoup moins importante que la baisse du prix au m2, + les intérêts d'emprunt, + les charges de coproprio, + la taxe foncière, etc.

    J'espère vraiment un retournement fort du marché, afin que les classes moyennes, les célibataires, les jeunes, puisse un jour pouvoir acheter leur bien immobilier. Ce qui est actuellement presque impossible pour, au pif, 80% de la population française.

    xavier

  • 1 Reco 13/02/2013 à 19:49 par xavier94

    Et je crois sincèrement que la perte à fond perdu de mon loyer est beaucoup moins importante que la baisse du prix au m2, + les intérêts d'emprunt, + les charges de coproprio, + la taxe foncière, etc.

    J'espère vraiment un retournement fort du marché, afin que les classes moyennes, les célibataires, les jeunes, puisse un jour pouvoir acheter leur bien immobilier. Ce qui est actuellement presque impossible pour, au pif, 80% de la population française.

    xavier

  • 0 Reco 13/02/2013 à 19:48 par xavier94

    Et je crois sincèrement que la perte à fond perdu de mon loyer est beaucoup moins importante que la baisse du prix au m2, + les intérêts d'emprunt, + les charges de coproprio, + la taxe foncière, etc.

    J'espère vraiment un retournement fort du marché, afin que les classes moyennes, les célibataires, les jeunes, puisse un jour pouvoir acheter leur bien immobilier. Ce qui est actuellement presque impossible pour, au pif, 80% de la population française.

    xavier

  • 3 Reco 13/02/2013 à 19:48 par xavier94

    enfin un article sensé !

    Comment les prix peuvent-ils se maintenir alors que le volume de ventre diminue ?
    Qui a les moyens de s'acheter un bien à 8000 euro/m2 ?
    => des cadres/profession libérale à haut revenus, qui ne vont certainement pas acheter des biens de qualité médiocre ! ce qui veut dire que le prix actuel moyen est celui des appartements plutôt de bon standing. Or, à Paris il n'y a pas que ce type d' appartements sur le marché ! A quel prix se vendent alors ces autres biens ?

    le pb est identique en banlieue : les primo acquéreurs ne peuvent plus acheter ! la crise en plus est passé par là et tout le monde sait que le chômage ne va faire que croitre, et qu'il touchera même des populations aisée.

    il faut être raisonnable : les prix ont été multiplié par 2.4 fois en 12 ans : pb d'offre insuffisante ? ah bon, je ne savais pas que la population parisienne avait explosé en nombre !! Bref, c'était de la spéculation ds le sens où on se disait : j'achète cher, mais je revendrai quand même plus cher. Sauf que là, le % de personne capable d'acheter devient ridicule compte tenu de la faiblesse des revenus des ménages !

    bref, plus personne ne peut acheter ! Même en proche banlieue ! : je suis tous les mois l'évolution des prix sur les annonce seloger.com sur ma ville Joinville le Pont.
    mes critères : surface supérieur à 45 m2, prix inférieur à 250 000 euro :
    Sur janvier 2013 :
    - aucun appartement vendu,
    - on est passé de 17 à 21 annonces (+4 biens en 1mois) .
    - sur les 17 annonces, 5 ont vu leur prix baisser de -1000 à -42 000 euro ! en seulement 1 mois !

    Perso, je suis cadre à 3200 euro par mois, divorcé avec 2 enfants à charge : je refuserai d'acheter tant que les prix n'auront pas baisser de -30%. (de toute façon, je ne pourrai pas acheter un bien de 45 m2 à ce prix-là, mes revenus ne me le permettent pas alors que je gagne 3 fois le smic !) Et je crois sincèrement que la perte à fond perdu de mon loyer est beaucoup moins importante que la baisse du prix a

  • 1 Reco 13/02/2013 à 17:09 par marcus

    disons que l'effet de mix (sur-représentation dans les ventes des biens de bonne qulité et des quartiers prisés) a contribué pendant de long moment à faire croitre le prix au M2 alors que le prix baissait effectivement....
    maintenant les prix affiche effectivement une baisse qui veut dire:
    soit de trés fortes corrections de prix ont été apporté aux biens de moindres qualités
    soit les biens de bonne qualité ont désormais aussi du mal à se vendre....

  • 1 Reco 13/02/2013 à 11:26 par BERNARD

    Je peux vous donner une idée du volume et de la validité de leurs statistiques
    +100m2 moins de 2MEUR dans le 6ieme arrondissement à Paris +50% de stock en 1 trimestre avec une forte accélération depuis peu (+10% en 10 jours en Janvier 2013)
    Oui l'échantillon de calcul est de plus en plus réduit. Seuls les biens qui se vendaient à +15% de la moyenne en 2012 se vendent à la moyenne de 2012, le reste s'accumule. Donc à qualité comparable, on a déjà perdu 15% sur les prix dans les quartiers prisés de Paris.

  • 0 Reco 12/02/2013 à 17:38 par hé-hé

    pas encore en ligne le baromètre. D'ailleurs d'habitude ils publient vers le 20 du mois

  • 0 Reco 12/02/2013 à 16:53 par Mouais

    Quel est le volume de l'échantillon pris en compte dans le baromètre de "meilleursagents"? De plus il est aisé de mélanger, neuf, ancien, studio avec T5, biens de qualité et taudis...

    Bref à quand de vrais statistiques immobilière en France avec de la transparence...

  • 1 Reco 12/02/2013 à 15:30 par riton

    Ce n'est qu'un début.
    0,7 en petit couronne ... peut t'on tabler sur 8-9% sur l'année. :)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...