Paris
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 17 février 2010 à 12h58

Brentano's sauvé des eaux


(LaVieImmo.com) - Que les amateurs de littérature anglo-saxonne se rassurent : Brenatno’s, la plus ancienne librairie américaine de Paris, rouvrira bientôt ses portes. Incapable de faire face à la flambée des loyers pratiqués avenue de l’Opéra, dans le 2ème arrondissement, le magasin avait été placé en liquidation judiciaire, puis fermé, au mois de juin 2009. L’homme d’affaire Farock Sharifi, spécialisé dans la papeterie, l’a racheté en octobre. Il projette de le rouvrir prochainement, avec une offre plus diversifiée.

G. T. - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 10/08/2010 à 03:09 par AvenueDeLOperaWorker

    Je suis allé chez Brentano's en juillet 2010 et j'ai constaté que ce n'est plus une librairie anglophone de grande taille et de qualité. C'est devenu une petite boutique touristique. Les livres sont désormais très minoritaires (j'ai du faire tout le tour pour en trouver une poignée). On trouve surtout des cartes postales touristiques, des posters sans grand intérêt, des gadgets pour touristes incultes, des couverts à l'effigie de monuments de Paris. De plus, le sous-sol n'est plus accessible, ce qui réduit très sensiblement la surface de vente.

    Je comprends que depuis le rachat il y a eu une "étude marketing" qui a entraîné des changements destinés à sauver les murs, mais j'espère que la situation actuelle est temporaire, car elle est indigne et me semble peu pérenne à long terme. Cela m'a fait mal de voir cette dégradation d'un lieu de culture que j'affectionnais particulièrement. C'est pour moi tout un symbole de la régression de Paris, de la France, sur le plan culturel et économique.

    Sauvez Brentano's oui, mais pas comme ça, pas en travestissant son identité à ce point. Actuellement, ce lieu ne MÉRITE pas de continuer à porter son nom. Comme dit l'article de Wikipedia sur Brentano's : "Brentano's *was* an American bookstore".

    Il faut cesser d'écouter les gens du marketing, qui n'ont aucune compétence dans ce cas précis. Nous parlons de Paris, de l'avenue de l'Opéra, d'un lieu où travaillent (comme moi) des milliers de gens à la curiosité intellectuelle très développée et aux moyens financiers pour la satisfaire parfaitement adaptée à une librairie anglophone de qualité, d'autant plus que son nom est connu bien au-delà de l'avenue de l'opéra.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...