Paris
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliervendredi 2 mars 2012 à 18h59

Ces appartements que vous ne pourrez (probablement) jamais vous payer


L'hyperluxe parisien, pas plus de 50 biens à plus de 20 000€/m2
L'hyperluxe parisien, pas plus de 50 biens à plus de 20 000€/m2
L'hyperluxe parisien, pas plus de 50 biens à plus de 20 000€/m2 (©dr)

Une étude du Crédit Foncier décrit le marché de l’hyperluxe parisien - quelques dizaines de biens à peine, vendus à prix d’or - tellement chers que sa clientèle est exclusivement internationale.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

(LaVieImmo.com) - Un neuf pièces rue d’Assas, dans le 6ème arrondissement de Paris, à 5,4 millions d’euros, cela s’appelle du haut de gamme ; un triplex de 260 m² boulevard des Invalides (7ème) à 8,6 millions d’euros, en revanche, c’est de l’« hyperluxe ». La différence entre les deux types de biens peut sembler difficile à apprécier pour le commun des mortels. Pourtant, elle existe et, selon Millesime by Ad Valorem, le département prestige de Crédit Foncier Immobilier, elle est même fondamentale. La société, qui a vendu ces deux biens l’année dernière et vient de publier une étude sur le sujet, explique que « tout distingue le marché de l’hyperluxe du marché haut de gamme traditionnel ». Une différence de produit, de clientèle, de critères, et, bien entendu, de prix. Ainsi, l’appartement de la rue d’Assas est parti pour « seulement » 24 000 euros du mètre carré, soit près de 10 000 euros de moins que le second. A titre de comparaison, rappelons que le mètre carré se paie, en moyenne, près de 8 400 euros à Paris, 12 600 euros dans le 6ème arrondissement, et 12 160 euros dans le 7ème.

Pas moins de 20 000€/m2

« Mesurer l’hyperluxe est un exercice difficile si l’on considère qu’une partie des transactions échappe aux statistiques immobilières, en particulier s’agissant des ventes de parts de société », indique l’étude. De fait, les ventes sur ce segment sont particulièrement limitées en nombre. A Paris, il s’est effectué « une cinquantaine de transactions d’appartements à 20 000€/m² et plus sur la totalité de l’année 2011, et seulement neuf ventes de maisons ou hôtels particuliers de plus de 4 millions d’euros, dont quatre de plus de 8 millions d’euros ». Et encore, toutes ne tombent pas dans la définition de l’hyperluxe, « qui ne s’envisage pas à moins de dix millions d’euros, ou de 20 000 euros du mètre carré ».

Un micro-marché particulièrement marginal, donc, même si sa part dans le total des transactions immobilières signées dans la capitale a triplé en un an, à 0,3 % en 2011 contre 0,1 % en 2010.

Un marché tourné vers les internationaux

Une autre des caractéristiques du marché de l’hyperluxe est que les acquéreurs français, pourtant très présents sur le segment haut de gamme, en sont pratiquement exclus. La cinquantaine de ventes effectuées à Paris l’année dernière ont concerné « soit des Français expatriés, (…) soit des étrangers, anglo-saxons qui ont fait un retour en force en 2011, suivis des Italiens, toujours très présents à Paris », souligne l’étude.

Le profil type de l’acheteur de ces biens (voir les détails à la fin du texte) fait apparaître un investisseur avec patrimoine de plus de 20 millions d’euros, aux exigences draconiennes en matière de qualité d’environnement et de services, et dont la sensibilité au coup de cœur et aux prestations clé en main est de grande importance. Par comparaison, les acheteurs de biens haut de gamme paraissent plus « raisonnés » selon l’étude, qui évoque une demande certes « aisée à très aisée », mais résolument orientée vers l’achat très qualitatif et sécurisant.

La ville lumière dans le top 3

Paris plébiscitée, détrône Manhattan. Elle se glisse ainsi à la seconde place des villes les plus chères pour l’immobilier de luxe. Egalant Genève, elle reste toutefois moins chère que Londres. En effet, à 25 200 euros le m², cette dernière reste loin devant Paris et ses 20 000 euros le m² en moyenne aux 6ème, 7ème et 8ème arrondissements. La ville lumière s’affirme pourtant comme la ville dont le rayonnement international fait de l’ombre au célèbre quartier Corcoran new-yorkais qui abrite notamment Wall Street.

Le match hyperluxe vs haut de gamme

Pour mieux apprécier les différences entre les deux segments, Milessime by Ad Valorem a dressé la liste de critères distinctifs suivants :

  • Clientèle type
    • Haut de gamme : Aisée à très aisée, française ou européenne
    • Hyperluxe : Fortunée (>20 millions de dollars), internationale

  • Projet
  • Environnement de qualité, adresse prisée
    • Haut de gamme : Quartier cossu ou historique, écoles réputées, commerces de proximité
    • Hyperluxe : Exceptionnel, vue directe sur un monument ou sur la mer, proximité de commerces de luxe, environnement sécurisé, vivre « entre nous »

  • Type de logement
    • Haut de gamme : Familial, de réception ou pied-à-terre, Bien sans défaut (étage élevé, bon état, distribution spacieuse ou volumes, suite parentale) ; charme
    • Hyperluxe : Normes internationales. Bien rare, exceptionnel sur son micro-marché / Vaste avec grand terrain si hôtel particulier, villa mer ou chalet savoyard / Avec ou sans travaux

  • Surface
    • Haut de gamme : +/-200 m² ou +/- 2/3 pièces de 50 à 100 m²
    • Hyperluxe : > 500 m²

  • Budget
    • Haut de gamme : 2-3 à 5 millions d’euros pour le haut de gamme ; de 5 à 8 millions d’euros pour le très haut de gamme
    • Hyperluxe : 8 à 10 millions d’euros, mais pas de budget plafond prédéfini

  • Délai d’achat/de vente
    • Haut de gamme : Court (moins de 3 mois)
    • Hyperluxe : Jusqu’à plusieurs années

  • Particularités
    • Haut de gamme : Exigeante, ciblant souvent un quartier voire une adresse
    • Hyperluxe : Sensible au coup de cœur, prestations clé en main, services sur mesure

    Retrouvez les prix de l'immobilier au m² dans votre ville sur notre carte de France de l'immobilier

    Badr Lebnioury et Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
    Donnez votre avis
    Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
    (il vous reste 2000 caractères)

    • 0 Reco 04/03/2012 à 11:37 par cotton buds

      Sans foi ni loi....Mafia, trader a la madoff sinon prince arabe, geek a la bill gate voir gros gagnant euromillion

    • 2 Reco 04/03/2012 à 11:28 par Every

      Des étrangers ? La mafia, les spéculateurs, les voleurs en tout genre...

      Accueillis en rois :)

    • 0 Reco 04/03/2012 à 06:02 par Substance

      l'avenir du logement est hors ville mais allez faire comprendre ça aux esclaves du liberticide.
      le savoir-faire paie et si vous ne savez pas, le travail vous honorera et comme on dit "tout travail mérité salaire"

    • 1 Reco 04/03/2012 à 05:59 par Substance

      Le secret est de favoriser la richesse

    • 0 Reco 04/03/2012 à 05:58 par Substance

      C'est un marché en expansion et plus il y a de gens aisés plus il y a de maisons et d’appartements à vendre ou à louer

    • 1 Reco 03/03/2012 à 21:57 par iooi

      ok

    • 12 Reco 03/03/2012 à 19:23 par zetess

      Rien a battre que des etrangers ou des Français richissimes s'offrent de l'hyper-luxe.
      la seule question pertinente, c'est comment ont-ils financé le bien?
      argent sale? sont-ils taxés? la moitié de ces types plein aux as sont des blaireaux du Moyen Orient, membres de familles ecrasant le reste de leur population sous leur joug, une autre partie des Russes corrompus a mort, quelques anglo-saxon d'extraction noble ou des banquiers de m... qui se goinfrent sur le dos de la planete. C'est Là qu'est le vrai probleme non?

    • 1 Reco 03/03/2012 à 16:32 par schwarznebel

      @ maurindesmaures... alors va directement sur ton compte privé les 10% de frais de mutation que prend l'etat? Typiquement français ça! la faute est aux autres...

    • 5 Reco 03/03/2012 à 16:15 par RELTA15

      QU ON TAXE TOUS LES ETRANGERS QUI ACHETTENT EN FRANCE

    • 1 Reco 03/03/2012 à 15:14 par athmoussa

      le journaliste a-t-il honte de dire "clientèle étrangère" , chez les étrangers, il y de tout !!!

    • 2 Reco 03/03/2012 à 15:10 par maurindesmaures

      *Hé Schwarznebel, ils remplissent rien, les méga riches se les achètent entre eux ces appart. Et l'état prend 10% au passage de frais de mutation. T'es con ou tu le fais exprès??? Ha pardon tu dois faire partie de ceux qui peuvent se le payer....

    • 0 Reco 03/03/2012 à 15:08 par maurindesmaures

      he schwarznebel, ils remplissent rien ils se l'achètent entre eux , et l'état prend 10% au passage en frais de mutation. T'es con ou tu le fais exprès???

    • 0 Reco 03/03/2012 à 14:46 par Alex

      Sellière, on t'a reconnu ! ! ! haha

    • 0 Reco 03/03/2012 à 14:46 par schwarznebel

      ça prouve comme bon a rien ils sont, ces français. "Toutes les civilisations ne se valent pas"! Dites plutot merci aux etrangers de remplires vos comptes...

    • 9 Reco 03/03/2012 à 14:03 par jansen

      Les commentaires laissent songeur !! Quelle déversement de JALOUSIE basique et niaise, c'en est ridiculement risible !! On n'a pas les moyens pour ces apparts, est-ce une raison pour éructer "à vomir", et autre "quelle honte" ??? Mais on est où là ?? Heureusement que c'est pas vous qui êtes au pouvoir, vous feriez quoi, vous tranchez la tête des proprios ?? HONTE à vous oui !!

    • 8 Reco 03/03/2012 à 13:31 par klausk

      mouaiff, pas très nouveau tout ca. Y a des riches et des pauvres, y a des biens pour les riches, des hlm pour les pauvres - et encore - Qu'est ce qui vous choque la dedans, rien que de plus normal. Ce qui est choquant, aberrant ou à pleurer de rire, au choix, c'est le prix du mètre carré pour Mr Tout le monde et sa famille dans cette belle et grande capitale qu'est Paris. En mème temps, faut vraiment être con pour vivre à Paris.

    • 1 Reco 03/03/2012 à 13:22 par flash

      a vomir !!!!

    • 1 Reco 03/03/2012 à 13:20 par flash

      le luxe honteux ,,

    • 2 Reco 03/03/2012 à 13:20 par flash

      cest a cela que lon evalue ,,,, la misere ,,,,

    • 2 Reco 03/03/2012 à 13:20 par flash

      quelle honte pour ceux qui nont rien mem pas un toit pr dormir ,,,,

    • 2 Reco 03/03/2012 à 11:25 par Pas tout à fait d'accord

      "Paris plébiscitée, détrône Manhattan", pour ceux qui doutent de l'existence d'une bulle immobilière...

    • 3 Reco 03/03/2012 à 09:09 par Marco

      Haut de gamme : des biens de 2-3 millions à 5 millions EUR
      Haut de gamme : clientèle aisée à très aisée
      Vous auriez pu vous en tenir à clientèle très aisée : la distinction aisée à très aisée me paraît assez inutile, indéfinie, voire indécente dans ce contexte.

    • 1 Reco 02/03/2012 à 23:48 par acheteur

      Cela ne vous gêne pas la censure sur ce site???
      Ou vous vous êtes habitués???
      Moi, cela m'énerve trop, d'autant plus que j'ai l'impression que il n'y a pas les mêmes règles pour tout le monde!
      Les abérations des AI, sont toujours tolérées!!!

    • 0 Reco 02/03/2012 à 23:48 par acheteur

      Cela ne vous gêne pas la censure sur ce site???
      Ou vous vous êtes habitués???
      Moi, cela m'énerve trop, d'autant plus que j'ai l'impression que il n'y a pas les mêmes règles pour tout le monde!
      Les abérations des AI, sont toujours tolérées!!!

    • 6 Reco 02/03/2012 à 19:34 par antoine

      si ma foi ya des gars assez débile pou acheter 20,000*50m2 = 1 million d'euros un appart pourri classé G en DPE et amienté a mort, de 50m2, au milieu du bruit, de la pollution, avec les risques de cancers du poumon , d'ashme, et j'en passe, avec le risque permanent d'etre cambriolé, d'etre ecrasé par un fou de parisien dans la rue tous les jours, ou ne seraitce que de marcehr dans une merde de chien,

      et bien je lui laisse, sans probleme, cet appartement!

    • 4 Reco 02/03/2012 à 19:08 par Pas tout à fait d'accord

      Pas la peine d'aller chercher des biens réservés aux Emirs, les cadres supérieurs ont du mal à financer l'achat d'un 4 pièces dans un arrdt à peu près central.


    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
    Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...